1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cahuzac : « Je ne serai pas candidat » à la législative partielle

Le Parisien19/05/2013 à 01:45

Cahuzac : « Je ne serai pas candidat » à la législative partielle

L'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a annoncé qu'il renonçait à se présenter à la législative partielle des 16 et 23 juin dans le Lot-et-Garonne, dans un entretien à paraître dimanche dans le quotidien la Dépêche du Midi. « Je ne serai pas candidat. J'espère que chacun comprendra et respectera ce choix douloureux et qui me fut bien difficile à faire», a déclaré M. Cahuzac à la Dépêche.

Cette annonce devrait susciter un soulagement considérable au Parti socialiste où l'éventualité d'une candidature de M. Cahuzac faisait couler des sueurs froides. Cependant, M. Cahuzac laisse clairement entendre qu'il a beaucoup hésité et que les accusations d'indécence d'une candidature de sa part n'ont pas motivé sa décision.

« S'en remettre au suffrage universel serait-il donc indécent ou impudique ? À croire que certains avaient peur de ce que le peuple dirait », dit-il.

M. Cahuzac explique avoir surtout craint «une campagne violemment haineuse avec un harcèlement médiatique incessant, rendant toutes les explications difficiles ou impossibles, compromettant ou gâchant le rendez-vous que j'espérais avec les électeurs ».

Prêt à faire un don à des associations caritatives

Dans la même interview, l'ex-ministre du budget annonce qu'il avait fait revenir en France son argent déposé à l'étranger et qu'après avoir payé sa dette, il ferait don d'un éventuel reliquat à des oeuvres caritatives de Villeneuve-sur-Lot. «Sachez que j'ai fait procéder au rapatriement des montants litigieux. Ils sont en France à la disposition de la justice. Je paierai ma dette. Et je ferai don du reliquat, s'il existe, à des oeuvres caritatives de l'arrondissement de Villeneuve», déclare-t-il.

ZAPPING. Des mensonges aux aveux, le scandale Cahuzac

VIDEO. Pour Ayrault, le retour de Cahuzac à l'Assemblée serait «indécent»

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer