Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Butler présent au comité d'entreprise de Virgin

Reuters07/01/2013 à 21:57

POURSUITE MARDI DU COMITÉ D'ENTREPRISE EXTRAORDINAIRE DE VIRGIN

PARIS (Reuters) - Le comité d'entreprise extraordinaire consacré au projet de dépôt de bilan de Virgin Megastore reprendra mardi en présence d'un représentant de l'actionnaire majoritaire du groupe de distribution de produits culturels, Butler Capital Partners.

Le comité d'entreprise du groupe, qui emploie un millier de salariés en France, s'est ouvert lundi avant d'être suspendu avant une rencontre de l'intersyndicale (CFTC, FO, CGC, CGT, Sud) avec la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

"La réunion s'est passée dans un climat plutôt serein, nous sommes absolument déterminés à trouver une solution pour les 1.000 salariés de Virgin", a déclaré à la presse Guy Olharan, secrétaire du comité d'entreprise et élu CGT.

"Nous avons fait un état des lieux de l'entreprise, de sa dette, de son endettement et nous avons défendu une idée forte qui est de rencontrer l'actionnaire Butler Capital Partners."

Rien n'est acté concernant le dépôt de bilan, a-t-il précisé à deux jours d'une manifestation prévue mercredi devant le magasin Virgin des Champs-Elysées.

Le comité d'entreprise, au cours duquel le projet de déclaration de cessation de paiement de l'entreprise doit être présenté, se réunira de nouveau mardi matin en présence d'un représentant de Butler, a-t-on appris un peu plus tard auprès de la direction de Virgin.

Aurélie Filippetti, qui a reçu lundi en fin d'après-midi l'intersyndicale, a exprimé son soutien aux employés du groupe, victime notamment de l'effondrement du marché des CD et des DVD.

"La ministre souhaitait nous voir aujourd'hui parce qu'elle partage la même inquiétude que celle des employés de Virgin, elle comprend notre combat et elle le soutient", a déclaré à la presse Ahcène Bouzit, délégué syndical FO, à l'issue de la rencontre.

"Elle comprend notre requête, elle comprend toutes nos demandes et elle nous dit que tout le ministère est mobilisé, est derrière nous pour nous aider dans le combat."

LOYERS TROP ÉLEVÉS

Interrogée dans la soirée sur Canal +, Aurélie Filippetti a réitéré l'attachement du gouvernement au groupe.

"Le gouvernement est très attentif et très attaché au maintien de commerces culturels comme Virgin", a-t-elle dit.

"C'est un combat pour défendre des lieux où on parle, on discute et où on s'informe sur la culture dans les centres-villes", a-t-elle ajouté, comparant les magasins du groupe aux librairies indépendantes.

Virgin Megastore possède 26 magasins Virgin Megastore en France dont le chiffre d'affaires s'est élevé à 286 millions d'euros en 2011.

La société, qui a déjà réduit ses effectifs de 200 salariés en deux ans, est en perte depuis quatre ans, selon une porte-parole du groupe qui explique cette situation par le coût trop élevé des loyers que doit verser le groupe en France au regard de la taille importante de ses magasins.

Virgin Megastore pâtit en outre de la chute de 70% du marché des CD enregistrés sur 10 ans, tandis qu'en quatre ans les ventes de DVD ont baissé de 15% et que, pour la première fois en 2012, celles des livres ont été négatives (-3%).

La cessation de paiement est la première démarche que doit accomplir une entreprise qui n'est plus en mesure de régler ses créanciers. Elle peut au mieux déboucher sur une procédure de redressement ou au pire sur une liquidation judiciaire, c'est-à-dire la disparition de l'entreprise.

La dette de l'entreprise, dont la Fnac est la grande concurrente, est estimée à 22 millions d'euros.

Le groupe Virgin du milliardaire britannique Richard Branson avait cédé en 2001 la chaîne de magasins au groupe de médias Lagardère, qui en détient toujours près de 20%.

Marine Pennetier, avec Chine Labbé, édité par Jean-Loup Fiévet

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.