Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Burkina: Zida consulte avant la venue d'une troïka africaine

Reuters04/11/2014 à 18:47

par Matthieu Bonkoungou et Nadoun Coulibaly OUAGADOUGOU, 4 novembre (Reuters) - Le lieutenant-colonel Isaac Zida, désigné par l'armée pour conduire la transition au Burkina Faso, a promis de remettre le pouvoir à un gouvernement civil de transition, a rapporté mardi un influent chef tribal. L'officier, commandant en second du Régiment de la sécurité présidentielle (RSP), la garde présidentielle, a également rencontré le président de la cour constitutionnelle, qui pourrait guider les consultations promises par l'armée. En désignant samedi le lieutenant-colonel Zida, au lendemain de la démission de Blaise Compaoré, la hiérarchie militaire a indiqué que la forme et la durée de cette période de transition seraient "déterminées de concert avec toutes les composantes de la vie nationale". Lundi, l'Union africaine lui a donné deux semaines pour restituer le pouvoir aux civils. A défaut, elle s'exposera à des sanctions. (voir ID:nL6N0ST4DJ ) Trois chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le Sénégalais Macky Sall, le Nigérian Goodluck Jonathan et le Ghanéen John Mahama, dont le pays assure la présidence tournante de l'organisation, sont attendus mercredi au Burkina, a indiqué Zéphirin Diabré, de l'opposition, à l'issue d'une rencontre avec les représentants de la mission conjointe de l'Union africaine, de la Cédéao et des Nations unies. "Nous travaillons déjà dans l'optique de respecter cet ultimatum", a-t-il ajouté. "Si nous ne réussissons pas, l'Union africaine comprendra peut-être", a-t-il poursuivi, laissant entendre que l'opposition politique pourrait accepter une prolongation de ce délai. De son côté, Isaac Zida s'est entretenu avec le roi Naba Baongo II, chef de l'influente tribu des Mossi, le principal groupe ethnique du pays. "Le lieutenant-colonel Zida et sa délégation sont venus nous dire qu'ils souhaitaient remettre le pouvoir à des civils et nous les encourageons à agir dans cette direction", a rapporté ce dernier à la presse. Lundi, Zida avait annoncé que l'armée céderait rapidement le pouvoir à un gouvernement de consensus. (voir ID:nL6N0ST3R6 ) (Henri-Pierre André pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.