1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget 2020 de la Sécu : tout ce qui change pour vous
Le Parisien30/09/2019 à 18:44

Budget 2020 de la Sécu : tout ce qui change pour vous

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 est détaillé ce 30 septembre à la Commission des comptes de la sécurité sociale avant d'être présenté, mercredi, en Conseil des ministres, puis au Parlement à partir du 20 octobre. Un budget en déficit afin de répondre aux nombreuses doléances, celles des gilets jaunes, des urgentistes, des aidants... Et satisfaire de nouveaux besoins.Pour son Acte II, le gouvernement a choisi de laisser filer le déficit de la Sécu en 2020, avec un nouveau trou de 5,1 Mds€ (5,4 en 2019), la fin du déficit étant reportée à 2023. Un maintien en zone rouge qui s'explique selon Bercy par la baisse attendue des recettes de 5 Mds€ due aux prestations vieillesse plus importantes que prévu et par l'effet des mesures « gilets jaunes ».Les branches famille et accidents du travail - maladies professionnelles afficheront un excédent de deux milliards d'euros fin 2020, la branche maladie un déficit de 3 milliards, la branche vieillesse sera à -2,7 milliards et le Fonds de solidarité vieillesse à -1,4 milliard d'€. Des déficits qui vont aussi permettre de financer de nouvelles mesures concrètes, notamment en santé. Détails. /Le Parisien Les revenus« Prime Macron » reconduite. Le dispositif incitatif de prime exceptionnelle versée aux salariés par les entreprises, appelée aussi « prime Macron », est reconduit en 2020, sous condition de mise en place d'un accord d'intéressement. En 2019, cinq millions de salariés, dans 400 000 entreprises, ont bénéficié d'une prime moyenne de 400 € exonérée de charges et impôt, soit 2,2 Mds€ de pouvoir d'achat supplémentaire.Lutte contre les pensions alimentaires impayées. Comme annoncé en début d'année, la Caisse nationale d'allocations familiales va mettre en place un dispositif pour lutter contre la pauvreté qu'engendrent les 30 % de pensions alimentaires impayées. Un budget de 120 M€ en année ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer