1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Budget 2017 : les chiffres qui montrent que Hollande avait relâché l'effort

Le Point04/04/2018 à 15:26

Le dernier budget de François Hollande a marqué un relachement dans la lutte contre les déficits publics. (crédit : BERTRAND GUAY)

L'analyse ? provisoire ? des résultats des comptes publics 2017 publiés par l'Insee le 26 mars le confirme : le dernier budget de François Hollande était un budget préélectoral. Alors que l'ancien président de la République avait promis 50 milliards de baisse de dépenses sur trois ans, de 2015 à 2017, il a été marqué par un net relâchement des cordons de la bourse. Si le déficit a été, finalement, moins élevé que prévu (2,6 % du PIB contre 2,9 %), c'est uniquement grâce à l'augmentation des recettes fiscales bien plus fortes qu'anticipé en raison du regain de croissance inattendu. C'est ce que montrent les chiffres calculés par François Ecalle, conseiller maître à la Cour des comptes en disponibilité, publiés sur son site d'analyse des finances publiques Fipeco.

Lire aussi Baisse du déficit : « un effet purement conjoncturel »

Comme annoncé par l'Insee, les dépenses publiques ont augmenté de 2,5 %, soit une trentaine de milliards d'euros. Mais les remboursements de la taxe à 3 % sur les dividendes décaissés en 2017 ont été enregistrés en dépenses publiques. Si l'on retranche cet élément exceptionnel et purement comptable, la hausse réelle atteint 2,1 %. Cela correspond à un dépassement de 6 milliards par rapport à ce qu'avait annoncé l'ancienne majorité.

La masse salariale publique a...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    04 avril15:53

    Et comme son fils est aux commandes, je ne vous décris pas la suite ! D'ailleurs on en a déjà un sacré échantillon !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer