1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BTP : des chantiers exemplaires en matière d'environnement
Le Parisien01/04/2019 à 14:31

BTP : des chantiers exemplaires en matière d'environnement

À l'heure où la transition écologique devient une préoccupation majeure, avec l'objectif inscrit dans l'accord de Paris lors de la COP 21 d'arriver au zéro carbone en 2050, les acteurs économiques vont devoir s'adapter. Dans ce contexte, le BTP entame sa mue.La filière du bois, par exemple, pesait 3,2 milliards d'euros en 2016 et fournissait environ 15 % des fondations des constructions dans l'Hexagone, selon les derniers chiffres de l'Observatoire national des constructions en bois. Une part en augmentation de 3 % en deux ans. Dans le même temps, les normes se durcissent. La réglementation thermique 2012 impose que les nouvelles constructions soient des bâtiments basse consommation (BBC). Et depuis 2018, l'Etat oblige les promoteurs à calculer systématiquement leur bilan carbone.Pionnière, l'association RQE (Recherche Qualité Environnementale) a créé en 2015 le label « zér0 carbone ». Exemple à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où la réhabilitation d'une résidence de 121 logements, propriété du bailleur social Logirep et construite dans les années 1970, est sur le point d'être finalisée. La façade, anciennement vétuste et amiantée, se dresse désormais blanche et flambant neuve. « Ici, vous n'avez pas de dépôts sauvages ou des rejets de produits chimiques dans les égouts. Les pratiques douteuses, c'est fini », prévient Stéphane Carmine, président de l'association et entrepreneur dans le BTP. Le chantier a coûté 2,2 millions d'euros au bailleur social Logirep./LP/Philippe Lavieille Pendant les dix mois de travaux, chiffrés à 2,2 millions d'euros, les préfabriqués étaient alimentés par des panneaux solaires. L'engin de chantier transportant machines et gravats était électrique pour limiter nuisances et émissions de CO2. Enfin, des espaces étaient définis pour accueillir de grandes quantités de matériaux et éviter des dizaines d'allers et retours en camion entre les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Garasixt
    01 avril15:06

    Voilà des sujets pour "cash investigation", ça nous changera des émissions scandales sur la pollution ou la corruption.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer