Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bruxelles : Moscovici bien parti pour devenir commissaire aux Affaires économiques

Le Parisien01/09/2014 à 18:59

Bruxelles : Moscovici bien parti pour devenir commissaire aux Affaires économiques

«Il a de bonnes chances», confirme ce lundi une source diplomatique française. Il semble désormais acquis que la France obtiendra, comme elle le réclame, le poste de commissaire aux Affaires économiques pour Pierre Moscovici, l'ex-ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement Ayrault débarqué au printemps dernier.  

La chancelière allemande semble effectivement avoir dépassé ses réticences initiales et s'être résolue à la nomination du Français. Dans son édition de ce lundi, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel assure qu'Angela Merkel aurait «arrêté de lutter» contre la nomination du Français et se serait «maintenant faite à l'idée que c'est lui qui aura le poste».

Au vu des difficultés de Paris à se conformer aux règles budgétaires européennes - le pays va cette année et vraisemblablement l'an prochain encore dépasser le plafond de déficit budgétaire imposé par les traités européens -, l'Allemagne était initialement défavorable à cette nomination. Le ministre des Finances, proche de la chancelière, Wolfgang Schäuble avait publiquement exprimé ses réserves.

Une solution de compromis

De quoi irriter le principal intéressé. «Il ne peut y avoir en droit je ne sais quelle réserve ou veto», s'est agacé Pierre Moscovoci depuis Athènes (Grèce), vendredi dernier. La France est un pays «solide, sérieux, respecté et respectable», a-t-il cru bon de rappeler, ajoutant... que le remaniement gouvernemental de la semaine dernière -qui a vu le couple exécutif réaffirmer sa ligne économique- allait dans le sens d'une démonstration du «sérieux de la France».

Une solution de compromis a-t-elle finalement été trouvée? Selon Der Spiegel, Berlin conditionnerait son «oui» à la nomination aux côtés de Pierre Moscovici d'un «expert en politique budgétaire à la ligne dure, venu du nord de l'Europe» à un poste de vice-président, auquel le Français aurait à rendre compte. Toujours selon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.