1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bruxelles interdit le mariage Siemens-Alstom
Le Parisien06/02/2019 à 12:07

Bruxelles interdit le mariage Siemens-Alstom

Le gouvernement français l'avait annoncé mercredi matin : Bruxelles a interdit le projet de fusion entre l'Allemand Siemens et le Français Alstom. La Commission européenne estime ce mariage néfaste pour la concurrence sur le marché ferroviaire de l'Union.Lors de la réunion du Collège des commissaires européens, mercredi matin, une majorité d'entre eux, menée par la Danoise Margrethe Vestager, en charge de la concurrence, a opposé ce veto. Les concessions accordées par Alstom et Siemens (une cession de 600 millions d'euros supplémentaires d'actifs) n'ont donc pas suffi à convaincre les autorités européennes.« En l'absence de mesures compensatoires suffisantes, cette concentration aurait entraîné une hausse des prix pour les systèmes de signalisation qui assurent la sécurité des passagers et pour les futures générations de trains à très grande vitesse », a affirmé Margrethe Vestager.Cette décision était largement attendue. Grillant la politesse à l'exécutif européen, Bruno Le Maire avait confirmé ce mercredi matin ce que tout le monde supputait. « Je crois que les jeux sont faits », avait annoncé sur France 2 le ministre de l'Economie, qualifiant cette décision d'« erreur économique » qui va servir les intérêts de la Chine. La Commission européenne devrait refuser la fusion Alstom-Siemens. C'est une erreur économique: les critères retenus par la Commission ne sont pas les bons. Et c'est une faute politique: le rôle de la Commission est de défendre les intérêts économiques de l'#Europe #Les4V pic.twitter.com/vEq5uIKpBy-- Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire) 6 février 2019Un argument repris par le patron de Siemens qui estime que l'Europe n'est pas au niveau face à Pékin.Faire un poids lourd européen du ferroviaireLe rapprochement était censé engendrer un champion européen du ferroviaire capable de rivaliser avec la concurrence chinoise, notamment contre CRRC, leader mondial.Deux camps ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer