Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bruno Luzi : "Il faut peut-être que je réfléchisse à deux fois"
So Foot06/05/2020 à 14:00

Bruno Luzi : "Il faut peut-être que je réfléchisse à deux fois"

Sur la planète Ligue 2 et plus particulièrement dans l'Oise, l'annonce a fait l'effet d'une bombe. Après trois décennies au FC Chambly, un club qu'il a fondé en 1989 avec son père Walter et son frère Fulvio, dont il détient le record de buts (260) comme joueur et qu'il a fait passer en 19 saisons du District au monde pro comme entraîneur, Bruno Luzi a décidé de plier les gaules. Embrouille familiale, différend d'ordre financier ou simple besoin de relever un nouveau défi ? S'il refuse de s'épancher sur les raisons qui l'ont poussé à claquer la porte, le technicien, retenu par ses joueurs, son staff et tout un peuple, a pris soin de l'entrouvrir. Et si l'histoire d'amour finissait bien, pour une fois ?

Avant cet entretien, vous avez été clair, par SMS : "Vous n'en saurez pas plus que les autres." C'est important, pour vous, de gérer ce départ dans la plus grande discrétion ?
Depuis le début, c'est surtout les journalistes qui font des parallèles. Quand un couple se sépare, dans l'esprit des gens, ce n'est pas normal. Il faut toujours creuser, chercher le croustillant, l'extraordinaire... Je sais très bien comment ça se passe avec la presse : parfois, pour avoir une réponse, on pose 250 fois la même question, mais tournée autrement. Mais parfois, il ne se passe pas grand-chose, en fait. C'est pour ça que les insinuations dans votre premier article, bon... ça n'engage que vous. Il y a un an déjà, les gens avaient évoqué le besoin de donner un nouveau souffle au club. Peut-être que ce serait bien. Mais depuis vendredi, il y a eu beaucoup de choses qui m'ont touché : mon staff et mes joueurs sont venus me voir, les supporters ont fait une pétition... On ne peut pas rester indifférent à tout ça. De tels témoignages, c'est rare. Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà vu des joueurs qui vont chez le coach pour le retenir, surtout à ce niveau-là.

Il est tout aussi rare de rester dix-neuf ans sur le banc d'un même club. Comprenez-vous au moins l'emballement médiatique autour de votre départ ?
Bien sûr, c'est normal. Dans l'esprit des gens, Chambly, c'est Luzi. Tartempion qui est viré de je-ne-sais-où en Ligue 2 ou en Ligue 1, c'est monnaie courante. C'est même devenu un jeu : "Qui tiendra le moins longtemps ?" Il y a des spécialistes d'ailleurs, qui entraînent avec un panneau "Virez-moi Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer