Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bruno Le Maire : "Il n'est pas question d'augmenter les impôts"
Boursorama avec Media Services17/09/2020 à 11:25

Dans un entretien accordé aux Echos , le ministre de l'Economie écarte toute hausse de la fiscalité pour financer les grands "chantiers" de l'exécutif, dont le remboursement de la "dette Covid" et la réforme du grand âge.

Bruno Le Maire, à l'Assemblée nationale, le 15 septembre 2020 ( AFP / MARTIN BUREAU )

Il persiste et signe : le niveau d'imposition des Français n'augmentera pas pour faire face aux défis budgétaires du gouvernement. Bruno Le Maire a évoqué dans les colonnes des Echos la gestion de la crise du Covid19, et les perspectives économiques dans les prochains mois. Après les prévisions catastrophistes du printemps, l'économie française a mieux encaissé que prévu le "choc" de la crise sanitaire au deuxième trimestre. "La récession sera moins forte que prévu", aux alentours des 10%, abonde ainsi Bruno Le Maire, anticipant un "fort rebond" pour 2021, de l'ordre de 8%.

Rajouter des impôts, un "réflexe pavlovien et tellement français"

Quant à la relance initiée par le gouvernement, la "dette Covid" contractée par l'Etat sera cantonnée dans une loi organique, qui doit prévoir son remboursement sur 20 ans. De quoi faire craindre une hausse de la fiscalité? "Rien n'a encore été arrêté. Mais soyons clair : il n'est pas question d'augmenter les impôts ou d'en créer de nouveau", assure Bruno Le Maire. "Depuis 2017, nous avons baissé les impôts de 44 milliards d'euros. 22 milliards pour les ménages, avec la suppression de la taxe d'habitation et la baisse de l'impôt sur le revenu. 22 milliards pour les entreprises, avec la baisse de l'impôt sur les sociétés et des impôts de production. C'est la plus forte baisse d'impôt en France depuis vingt ans.", fait-il valoir.

Principaux points du plan de relance économique de 100 milliards d'euros du gouvernement français ( AFP / )

"Pour autant, notre taux moyen de prélèvement obligatoire reste 10 points au-dessus de la moyenne de l'OCDE. Il est donc indispensable de maintenir le choix fait par le président de la République depuis le début du quinquennat", ajoute t-il encore.

Quant à la réforme du "grand âge" souhaitée par le président de la République, pas question non plus de toucher aux impôts. "L'amélioration de la prise en charge de la dépendance est une réforme très attendue par les Français. Nous devons construire une protection plus forte, un accompagnement plus adapté : c'est l'objet de la création de la cinquième branche. Mais ne cédons pas à ce réflexe pavlovien et tellement français de rajouter des impôts dès qu'apparaît une nouvelle dépense sociale. Nous devons être plus créatifs et trouver d'autres solutioins", exhorte t-il.

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • brun3686
    17 septembre17:03

    M19, changez de magasin...l'Etat ne fixe pas le prix des fruits et légumes, et heureusement

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer