Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: Quitter Londres pourrait coûter cher aux banquiers
Reuters17/11/2017 à 12:59

BREXIT: QUITTER LONDRES POURRAIT COÛTER CHER AUX BANQUIERS

BREXIT: QUITTER LONDRES POURRAIT COÛTER CHER AUX BANQUIERS

LONDRES (Reuters) - Les banquiers, qui quitteront Londres pour une autre place financière européenne après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, pourraient voir leur rémunération baisser, selon une étude du secteur publiée vendredi par le cabinet Emolument.

Un directeur, l'un des postes les plus importants dans une banque d'investissement, gagne en moyenne 478.000 livres (563.400 euros) par an à Londres, contre 312.000 livres à Paris, 298.000 livres à Francfort et 333.000 livres à Milan, indique l'étude.

Ces chiffres prennent en compte le salaire annuel moyen et les primes, précise Emolument qui s'est basé sur la rémunération de 4.475 banquiers.

Environ 10.000 postes liés à la finance devraient être transférés hors du pays si le Royaume-Uni n'a plus accès au marché unique, selon une étude Reuters publiée en septembre.

Francfort est leur premier choix, loin devant Paris, qui arrive en deuxième position.

Lors d'une conférence avec des banquiers vendredi, le maire de Francfort, Peter Feldmann, a vanté les atouts de sa ville, évoquant notamment la sécurité, les écoles internationales, les transports en commun et la vie nocturne.

"Vous pouvez laisser vos gardes du corps à la maison", a-t-il dit.

Quelque 70% des banquiers interrogés par Emolument estiment que Francfort offre un bon équilbre travail-famille, leur proportion tombe à 61% pour Londres et à 59% pour Paris.

(Laurence White, avec Tom Sims à Francfort; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Elvis_Lard
    18 novembre19:41

    on cherche à faire peur... La vérité : que les Anglais paient, ces fumistes passent leur temps à couler l'Europe, la France.. on a pas oublié l'envoi par le fond de a flotte française, entre autres, lors de la seconde guerre. L'Angleterre ne sert à rien

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer