Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: Pas question de rogner la phase 1 des négociations, dit Macron
Reuters17/11/2017 à 17:33

MACRON: PAS QUESTION DE ROGNER LA PHASE 1 DES NÉGOCIATIONS SUR LE BREXIT

MACRON: PAS QUESTION DE ROGNER LA PHASE 1 DES NÉGOCIATIONS SUR LE BREXIT

GÖTEBORG, Suède (Reuters) - Emmanuel Macron a répété vendredi son souhait que la négociation du Brexit avance suffisamment pour pouvoir ouvrir la deuxième phase des discussions en décembre, en prévenant qu'il n'était pas question de le faire si la première phase n'était pas réglée.

L'Union européenne estime pour l'instant que les progrès sur les modalités du divorce (droits des expatriés, frontière irlandaise et reste à payer du Royaume-Uni à l'Union) sont insuffisants pour passer à la prochaine phase des négociations.

"Tant que ces sujets ne sont pas réglés, nous ne pouvons pas ouvrir la deuxième phase de négociation", a dit le président français lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Göteborg (Suède).

"J'ai réaffirmé mon souhait que les négociateurs trouvent une issue heureuse aux négociations en cours pour qu'au mois de décembre comme nous l'avons initialement prévu nous puissions avoir une négociation à 27 qui donnera un mandat au négociateur Barnier pour entamer la phase de négociation sur la vie d'après", a-t-il ajouté.

"Mais, pour la France, on ne changera en rien le processus décidé et nous n'ouvrirons en rien la négociation sur la vie d'après tant que les conditions fixées sur la première phase ne sont pas arrêtées", a encore déclaré Emmanuel Macron.

(Jean-Baptiste Vey à Paris, avec les journalistes de Reuters à Göteborg)

22 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    18 novembre17:49

    Et le plus fun de l'affaire va être le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Ulster.....là ils vont rire jaune....on va retrouver la douce ambiance des années 70.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer