1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit : panique chez les tories
Le Point02/08/2017 à 11:10

Nouveau coup d'éclat chez les tories. Alors que la Première ministre Theresa May séjournait tranquillement en Italie, son chancelier de l'Échiquier Philip Hammond a affirmé lors d'une rencontre avec les agents financiers de l'Union européenne

au Luxembourg ? en empruntant les mots du chef des négociations Michel Barnier ? que « l'horloge tournait », et qu'il fallait se décider sur les modalités de sortie de l'Union européenne : « soft » ou « hard Brexit » ?

Le ministre des Finances a exprimé son désir de finaliser la sortie du Royaume-Uni en 2022, soit trois ans après le déclenchement de la procédure officielle de sortie

de l'Union européenne. Cependant, les partisans d'un « hard Brexit » voient d'un mauvais ?il ce délai puisque les prochaines élections britanniques sont prévues en 2022, avec la possibilité d'une victoire d'un pro-« remain ».

Partisan du « soft Brexit », Philip Hammond s'est attiré les foudres de certains ténors du parti conservateur. Pour Boris Johnson, la méthode utilisée par Hammond « n'est pas celle qui avait été discutée ». « Nous [tories, NDLR] ne cherchons pas d'arrangements comme cela, nous voulons des négociations », a ajouté le chef de la diplomatie...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    02 août11:38

    La "perfide Albion" essayerait elle le chantage à l'UE ?...;-)))

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer