1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit : nos réponses aux 10 questions que vous vous posez sûrement
Le Parisien03/04/2019 à 18:18

Brexit : nos réponses aux 10 questions que vous vous posez sûrement

Les jours passent, mais aucune fumée blanche n'est encore sortie du Parlement britannique. Les députés d'outre-Manche n'ont toujours pas voté le texte censé organiser le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne, comme cela avait été souhaité par une majorité d'électeurs au référendum de juin 2016.Face à la confusion ambiante, Le Parisien répond aux dix principales questions qui se posent sur le sujet. Le Brexit, c'est quoi ?Il s'agit de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, que le territoire composé de l'Angleterre, de l'Écosse, du pays de Galles et de l'Irlande du Nord a rejointe en 1973, lors du premier élargissement de l'espace communautaire. Lors du référendum du 23 juin 2016, les Britanniques ont voté à 51,9 % en faveur d'un Brexit. Il ne s'agit pas de quitter la zone euro, puisque le Royaume-Uni n'y a en revanche jamais appartenu. C'était prévu pour quand ?Au départ, la date effective était fixée au 29 mars. Une période transitoire de plusieurs mois devait ensuite s'ouvrir, durant laquelle les négociations se seraient poursuivies sur certains points.Mais aucun accord n'a été trouvé jusque-là. Du coup, l'Union européenne a reporté la date de sortie au 12 avril, et une nouvelle prolongation pourrait être accordée jusqu'au 22 mai au plus tard. Le gouvernement britannique souhaite d'ailleurs demander un nouveau report, mais « le plus court possible », comme l'a annoncé la Première ministre, Theresa May, le 2 avril. Pourquoi ça coince ?Les élus britanniques ne parviennent pas à voter le projet d'accord négocié par le gouvernement et l'Union européenne et adopté par le Conseil européen le 25 novembre dernier. Depuis, les députés du Royaume-Uni ont rejeté le texte à trois reprises. Et faute d'entente du Parlement britannique, impossible de faire aboutir le Brexit. Sauf que le texte en question ne satisfait personne. Les « Brexiters » les plus durs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer