Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: May renvoie la balle dans le camp des Européens
Reuters21/09/2018 à 16:07

BREXIT: MAY RENVOIE LA BALLE DANS LE CAMP DES EUROPÉENS

LONDRES (Reuters) - La Première ministre britannique Theresa May a réclamé vendredi à l'Union européenne de proposer une alternative à ses propres propositions sur le Brexit et prévenu qu'elle n'accepterait jamais un démantèlement du Royaume-Uni.

May, qui s'exprimait au lendemain du sommet de Salzbourg où les Européens ont rejeté son "plan de Chequers", a souligné que les propositions européennes sur la question de la frontière irlandaise reviendraient à séparer la province britannique d'Irlande du Nord du reste du Royaume-Uni.

"Il n'est pas acceptable de rejeter purement et simplement la proposition de l'autre partie sans une explication argumentée et des contre-propositions", a déclaré la Première ministre.

"Donc nous voulons désormais que l'UE nous dise quels sont les vrais problèmes, et quelle est leur alternative, afin de pouvoir en discuter. D'ici là, nous ne pouvons pas progresser."

May a réaffirmé qu'elle privilégiait une sortie de l'UE avec un accord sur les modalités de ce divorce mais a reconnu que les négociations étaient "dans une impasse" et prévenu que ni elle, ni aucun autre chef du gouvernement britannique, ne pourrait accepter d'accord qui établisse une différence de traitement entre l'Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni.

"Je ne renverserai pas le résultat du référendum (de juin 2016) ni ne démantèlerai mon pays", a insisté May lors de cette allocution de huit minutes retransmise depuis Downing Street.

"Il nous faut un engagement sérieux pour régler les deux principaux problèmes dans les négociations (ndlr, la frontière irlandaise et la future relation économique entre l'UE et le Royaume-Uni) et nous sommes prêts", a-t-elle poursuivi, tout en rappelant qu'elle préférait "une absence d'accord à un mauvais accord".

La livre sterling, qui évoluait déjà en baisse, a creusé ses pertes durant sa courte allocution pour perdre plus de 1% face au dollar comme à l'euro. Il s'agit de son plus fort repli en séance depuis onze mois face au dollar et depuis cinq mois face à l'euro.

(Guy Faulconbridge et Costas Pitas; Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    22 septembre09:07

    jean-648, l'Europe ce sont les pays qui font partie de l'UE (pour des raisons economico-politiques) + ceux que vous mentionnés notamment. Je dirais plutôt que serait l'UE sans l'Europe ??. Pour cette raison que l'UE pliera devant la GB mais tous les deux feront bonne figure et annonceront qu'un compromis gagnant-gagnant a été trouvé mais dans le fond l'UE est trop faible pour se passer de la GB.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer