Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Brexit: Les entreprises britanniques veulent des clarifications

Reuters06/11/2017 à 15:45

BREXIT: LES ENTREPRISES BRITANNIQUES VEULENT DES CLARIFICATIONS

LONDRES (Reuters) - Les chefs d'entreprise britanniques ont demandé lundi à la Première ministre Theresa May des éclaircissements sur la mise en place et le fonctionnement du Brexit mais ils n'ont guère obtenu de précisions, hormis la volonté de Londres d'obtenir un accord de transition le plus rapidement possible.

Le Royaume-Uni doit quitter en mars 2019 l'Union européenne mais les négociations sur les futures relations commerciales entre Londres et les Vingt-Sept ne progressent guère, faisant craindre un exode des sociétés multinationales.

Dans un discours devant la Confédération de l'industrie britannique (CBI), Theresa May a dit comprendre le besoin de clarification exprimé par les hommes d'affaires et les industriels.

Elle espère qu'une "période de mise en place" ou de "transition" permettra le maintien des relations commerciales actuelles avec l'UE pendant encore environ deux ans après le Brexit.

"Je sais combien il est important pour les entreprises et l'industrie de ne pas se retrouver au bord du précipice et d'avoir le temps de se préparer aux nouveaux arrangements", a déclaré la Première ministre.

"Je veux que nous nous mettions d'accord le plus tôt possible sur les arrangements détaillés de cette période" de transition, a-t-elle ajouté.

Mais le président de la CBI, Paul Drechsler, a critiqué la stratégie changeante du gouvernement, "avec un nouvel épisode chaque semaine", et a souligné les divisions au sein de la société britannique.

"Nous sommes à seulement 508 jours du Brexit mais pour de nombreuses entreprises les réveils sont réglés bien avant cela. Ils sont réglés sur l'heure où ces entreprises devront appliquer leurs plans de secours", a-t-il souligné.

Il a souhaité que le gouvernement britannique et l'UE aillent de l'avant pour "exposer avec clarté les détails d'un accord de transition".

Pour BT, la première compagnie de télécoms du pays, les détails sur cette période de transition doivent à tout prix être connus d'ici le début 2018, faute de quoi il faudra se préparer à un "hard Brexit" qui serait dommageable pour l'économie britannique.

Près de deux sociétés britanniques sur trois ont prévu de mettre en place des plans d'urgence si aucun accord de transition n'est conclu d'ici mars 2018 entre Londres et Bruxelles, selon un sondage réalisé par la CBI.

(William James et Andrew MacAskill, avec William Schomberg et Paul Sandle; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7361806
    06 novembre16:11

    Restez chez vous , le cheval de TROIE de L'Amérique c'est terminé ; n'oubliez pas de passer à la caisse en sortant !

    Signaler un abus

  • M9425023
    06 novembre16:06

    Précipice ? Elle a bien dit précipice ? Quelle communication ! directe, sincère, il n'y a rien à aouter.

    Signaler un abus

  • afbidart
    06 novembre16:02

    Je ne sais plus qui m'avait affirmé que le brexit allait etre une opportunité pour uk, je suis persuadé du contraire et les dirigeants l'ont compris depuis longtemps mais ne sont pas prêt à l'avouer.

    Signaler un abus

  • npi6711
    06 novembre15:53

    tous les deux jours il y a un article sur le BREXIT...la barbe... attendons une avancée qui vaille la peine..

    Signaler un abus

  • BobMax7
    06 novembre15:52

    Le parti conservateur avec tous ses clans va conduire à un HARD BREXIT.Que les européens soient prêts !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.