1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Brexit : ces euromythes qui empoisonne Bruxelles

Le Point25/06/2016 à 08:59

Non, la Commission ne veut pas interdire les bouilloires électriques, mais expertiser les dépenses énergétiques de certains appareils électroménagers. 

On ne saura sans doute jamais l'influence des euromythes sur le référendum anglais. Cependant, une poignée d'europhobes ont surfé sur ces légendes européennes, prêts à tout pour aiguillonner en leur faveur le vote des Britanniques. Une réussite !

Les euromythes, ces rumeurs (souvent fausses) au sujet des politiques mises en place par la Commission européenne, sont devenus en peu de temps au Royaume-Uni aussi populaires (ou presque) que la famille royale. Dans la liste de ces bobards, on peut trouver l'interdiction des bananes trop petites ou trop courbées, les chauffeurs routiers contraints de suivre une formation exigée par l'Union européenne ou encore l'interdiction du grille-pain à deux fentes ou des bouilloires surpuissantes. Cette liste prête à sourire, mais elle a été largement utilisée par les « pro-Brexit ».

Lanceurs d'alerte

David Coburn, membre du Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip), est l'un des meilleurs « VRP » de ces mythes urbains. Sur les réseaux sociaux, il a dénoncé la volonté de Bruxelles de vouloir réglementer les bouilloires ainsi que les grille-pain. Dans la même lignée, Boris Johnson : « Il arrive que ces règles européennes soient simplement ridicules, comme celle qui interdit de recycler un sachet de thé ou celle qui empêche les enfants de moins de huit ans de gonfler des ballons », a affirmé tranquillement...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7530382
    25 juin09:29

    Dans ces euromythes y aurait il une allusion au fait que l'usage de la langue anglaise favorise l'oubli des règles élémentaires de la conjugaison française? Si ces euromythes empoisonneNT Bruxelles ça commencera déjà à aller un peu mieux. merci.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer