Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Brexit: Barnier annonce un accord sur la période de transition

Reuters19/03/2018 à 14:38

BREXIT: MICHEL BARNIER ANNONCE UN ACCORD SUR LA TRANSITION

BRUXELLES (Reuters) - Un accord a été trouvé sur la période de transition qui suivra la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, bien que des détails doivent encore être discutés sur la question de la frontière irlandaise, a annoncé lundi à Bruxelles le chef des négociateurs européens, Michel Barnier.

Cette période de transition s'achèvera le 31 décembre 2020, selon le projet de traité du Brexit.

Michel Barnier a précisé qu'un accord total avait été trouvé avec les Britanniques sur les droits des expatriés européens qui résideront en Grande-Bretagne après la sortie de celle-ci du bloc communautaire, fin mars 2019.

De même, les questions du volet financier et de l'indemnité que Londres devra acquitter au titre de ses obligations d'ancien Etat membre font l'objet d'un accord total.

L'unique question en suspens concerne la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, afin d'éviter le rétablissement d'une frontière physique supprimée à la faveur des accords de paix de 1998.

Michel Barnier a expliqué que l'option dite "backstop", qui prévoit le maintien de l'Irlande du Nord dans l'espace économique européen avec une dérogation réglementaire par rapport au reste du Royaume-Uni, s'appliquerait sauf si une meilleure solution était trouvée.

"Nous avons un accord de transition", a annoncé Michel Barnier. "Nous sommes convenus que la solution 'backstop' constitue une partie du texte légal de l'accord de retrait", a-t-il dit.

OPTION "BACKSTOP" EN IRLANDE

Il n'a pas été précisé dans l'immédiat si les dirigeants européens réunis cette semaine en sommet à Bruxelles vont, comme le souhaite Londres, approuver un texte définitif sur la transition vendredi prochain.

L'Irlande réclame des engagements de la part des Britanniques afin qu'ils acceptent l'option "backstop" évitant le rétablissement d'une frontière "dure" entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui sera après mars 2019 la seule frontière terrestre entre le Royaume-Uni et l'UE.

Jusqu'ici, la Grande-Bretagne avait soutenu qu'une telle option était totalement inacceptable et qu'elle refusait le "déplacement" de facto de la frontière en mer d'Irlande. L'Ukip, le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, a même accusé l'UE de vouloir "annexer" l'Irlande du Nord.

Pour Keir Starmer, porte-parole du Parti travailliste (opposition) sur le Brexit, "cet accord (annoncé lundi) aurait pu être signé il y a plusieurs mois mais les ministres ont perdu du temps à se disputer entre eux, à maintenir des objectifs qu'ils ne pouvaient atteindre et à fixer imprudemment des lignes à ne pas franchir".

"Cet accord sur la transition est le bienvenu. Maintenant le gouvernement doit donner la priorité à la négociation d'un accord définitif qui permette de protéger les emplois, l'économie et s'assurer qu'il n'y aura pas de frontière dure en Irlande", a-t-il ajouté.

Le patronat et les chambres de commerce britanniques ont également salué cet accord.

Après les déclarations de Michel Barnier, la livre sterling a largement augmenté ses gains face au dollar et à l'euro.

(Gabriela Baczynska et Alastair Macdonald; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.