1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brésil : un député gay renonce à son mandat et s'exile après des menaces de mort
Le Parisien24/01/2019 à 23:57

Brésil : un député gay renonce à son mandat et s'exile après des menaces de mort

Jean Wyllys, un député gay qui représente les personnes LGBT au Parlement brésilien, a annoncé jeudi qu'il renonçait à son troisième mandat et quittait son pays. La raison : des nombreuses menaces qu'il dit avoir reçues depuis l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro.« Préserver une vie menacée est aussi une stratégie de lutte pour des jours meilleurs. Nous avons fait beaucoup pour le bien commun. Et nous ferons beaucoup plus quand viendront des temps nouveaux, peu importe que nous agissions par d'autres moyens », a écrit sur Twitter le député du Parti Socialisme et liberté (PSOL), une formation d'extrême gauche.Selon le service de communication du Parlement, Jean Wyllys, 44 ans, n'a pas encore officialisé sa décision. Son assistante a toutefois confirmé que le député de Rio de Janeiro avait décidé de renoncer à son mandat, qui devait commencer le 1er février, et qu'il avait quitté le Brésil avec l'intention de vivre provisoirement « hors du pays », sans préciser sa destination. Preservar a vida ameaçada é também uma estratégia da luta por dias melhores. Fizemos muito pelo bem comum. E faremos muito mais quando chegar o novo tempo, não importa que façamos por outros meios! Obrigado a todas e todos vocês, de todo coração. Axé! https://t.co/Xy6SyDNXDy pic.twitter.com/Tf6SGmZFHq-- Jean Wyllys (@jeanwyllys_real) 24 janvier 2019Un « niveau de violence qui a augmenté depuis l'élection »Dans un entretien accordé au quotidien Folha de S. Paulo, Jean Wyllys a expliqué que ce n'était « pas l'élection de Bolsonaro en elle-même » qui l'avait poussé à renoncer à son troisième mandat consécutif, mais le « niveau de violence qui a augmenté depuis l'élection » de cet ex-capitaine d'armée, qui a bénéficié d'un large soutien de la part des églises évangéliques ultra-conservatrices.Il a notamment cité la multiplication des agressions et des meurtres de membres de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer