Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brésil-Nouvelle démission d'un ministre dans l'affaire Petrobras

Reuters31/05/2016 à 03:33
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    par Anthony Boadle et Lisandra Paraguassu 
    BRASILIA, 31 mai (Reuters) - Le ministre brésilien de la 
Transparence, Fabiano Silveira, a démissionné lundi, quelques 
heures après avoir été accusé d'avoir voulu faire obstruction à 
l'enquête sur la vaste affaire de corruption autour de la 
compagnie pétrolière Petrobras qui ébranle le pays depuis 
plusieurs mois.  
    Le ministre, chargé de la lutte contre la corruption par le 
président par intérim Michel Temer depuis sa prise de fonction 
le 12 mai, a envoyé une lettre de démission, selon un communiqué 
publié par le palais présidentiel. Son remplaçant n'a pas encore 
été désigné. 
    La semaine dernière, Romero Juca, le président du Sénat 
nommé ministre de la Planification dans le gouvernement 
intérimaire, avait déjà été contraint à la démission. 
    Michel Temer, vice-président centriste membre du Parti du 
mouvement démocratique brésilien (PMDB), a accédé à la 
présidence le 12 mai dernier lorsque les sénateurs ont voté la 
suspension de Dilma Rousseff. 
    De source gouvernementale, on indique que Fabiano Silveira 
restera en fonction "pour l'instant". 
    Les accusations portées contre le ministre de la 
Transparence découlent de conversations enregistrées à son insu 
il y a plus de trois mois au domicile du président du Sénat 
Renan Calheiros et révélées dimanche soir par la chaîne de 
télévision Globo. 
    On y entend Fabiano Silveira critiquer les procureurs 
chargés de l'enquête sur le vaste réseau de surfacturations et 
de corruption autour de Petrobras et expliquer au président du 
Sénat comment se défendre au mieux. 
    L'ancien chef de la branche transports de Petrobras, Sergio 
Machado, qui fait l'objet d'une enquête et est devenu témoin de 
l'Etat, a enregistré la rencontre et des conversations avec 
d'autres hommes politiques pour obtenir l'indulgence du parquet. 
Fabiano Silveira était alors conseiller au Conseil de justice 
nationale, chargé de superviser le fonctionnement de la justice 
brésilienne. 
     
    EAU ET SAVON 
    Dans son reportage, Globo TV indique que certains documents 
audio montrent que Fabiano Silveira s'est entretenu à plusieurs 
reprises avec les procureurs chargés de l'affaire Petrobras pour 
tenter de découvrir quelles informations ils pourraient avoir 
sur le président du Sénat, informations qu'il transmettait 
ensuite à Renan Calheiros. A un moment, on entend Fabiano 
Silveira dire que les procureurs sont "totalement perdus". 
    Un porte-parole du ministre a confirmé la réalité de ces 
conversations mais a assuré que les extraits avaient été sortis 
de leur contexte.  
    "La décision initiale de Temer est que Silveira peut 
continuer à son poste pour l'heure parce qu'il n'est pas 
intervenu dans l'enquête; il n'a fait que donner un conseil à 
Calheiros", a déclaré le porte-parole. Fabiano Silveira est en 
réunion avec ses avocats, a-t-il précisé. 
    Auparavant, plusieurs centaines d'employés de son ministère 
lui avaient interdit l'accès au bâtiment pour ensuite laver sa 
façade au savon et à l'eau pour symboliser la nécessité pour 
Michel Temer de faire le ménage au sein de son gouvernement. 
    Ils ont ensuite défilé en direction du palais présidentiel 
pour réclamer le départ de Silveira.  
    Le président Temer devait s'entretenir dans la journée avec 
le procureur général du Brésil au sujet des enregistrements. 
    L'Enquête sur l'opération "Lavage express" (Operação Lava 
Jato), ouverte il y a deux ans, a déjà conduit à l'inculpation 
de plusieurs dizaines de cadres d'entreprises. Des dizaines de 
responsables politiques, dont plusieurs membres du PMDB de 
Michel Temer et du Parti des travailleurs (PT) de Dilma Rousseff 
font l'objet d'investigations. 
    L'affaire porte sur un système complexe de surfacturations 
et de dessous-de-table dans le cadre de marchés publics passés 
par la compagnie Petrobras. 
 
 (Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.