1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Brésil : en prison, Lula rêve de redevenir président
Le Parisien20/07/2018 à 23:57

Brésil : en prison, Lula rêve de redevenir président

Candidat depuis la prison ? C'est le scénario baroque qui pourrait se dérouler au Brésil. Lula, l'ex-président (2003-2010) condamné et emprisonné pour une affaire de corruption, veut se présenter à l'élection présidentielle d'octobre prochain. Le dépôt des candidatures s'est ouvert ce vendredi, mais de nombreuses embûches judiciaires et pratiques attendent le leader du Parti des travailleurs (PT).Où en est la situation judiciaire de Lula ? Sur le papier, l'affaire semble simple. L'ancien président a été condamné en janvier 2018 en appel à douze ans de prison pour avoir reçu un luxueux appartement d'une entreprise de bâtiment en échange d'une aide pour obtenir des marchés publics. Il a été incarcéré en avril. Mais les choses se compliquent. « On peut considérer qu'il manque des preuves et que la justice fonctionne à deux vitesses car sa condamnation en appel a été rendue en neuf mois, alors que la moyenne est de trois ans », indique Gaspard Estrada, directeur exécutif de l'Observatoire politique d'Amérique latine et des Caraïbes (Opalc). LIRE AUSSI > Ces anciens présidents passés par la case prison« Pour ses partisans, Lula est victime d'une chasse aux sorcières politique plutôt que d'une action judiciaire », ajoute Frédéric Louault, professeur de sciences politiques à l'Université libre de Bruxelles. Lula a présenté, sans succès, plusieurs demandes d'habeas corpus - permettant de ne pas être emprisonné tant qu'un jugement définitif n'est pas rendu. Le 8 juillet, un juge l'a autorisé à sortir de prison en tant que « pré-candidat à la présidence », mais le président de la Cour d'appel a, dans la foulée, ordonné un maintien en détention.Peut-il être candidat alors qu'il a été condamné ?En théorie, non. Il y a deux processus distincts au Brésil : la justice pénale et la justice électorale. Un tribunal électoral devra se prononcer, à la fin du dépôt ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer