Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bras de fer entre ArcelorMittal et le gouvernement sur Florange

Reuters23/11/2012 à 15:15

CÉDER L'INTÉGRALITÉ DE FLORANGE METTRAIT LES ACTIVITÉS DU GROUPE EN PÉRIL, DIT ARCELORMITTAL

PARIS (Reuters) - ArcelorMittal a opposé vendredi une fin de non recevoir au gouvernement français qui lui demande de céder l'intégralité du site mosellan de Florange, déclarant que cela mettrait en péril la viabilité de ses autres activités en France, où il emploie 20.000 personnes.

Cette mise au point fait suite à un communiqué commun des ministres du Redressement productif et du Travail, Arnaud Montebourg et Michel Sapin, pressant ArcelorMittal d'"accepter d'envisager un processus de cession de l'ensemble du site, qui suscite l'intérêt de plusieurs repreneurs".

Arnaud Montebourg avait déclaré mercredi avoir reçu deux "offres et marques d'intérêt pour Florange mais pour un périmètre plus large que les deux activités - hauts fourneaux et aciérie - qu'ArcelorMittal veut arrêter.

Il avait aussitôt ajouté qu'il était temps de "faire bouger la position" du groupe sidérurgique.

Il a été plus loin jeudi en évoquant la possibilité d'une "prise de contrôle public, même temporaire" de Florange pour faciliter le processus de reprise, à huit jours de l'expiration du délai fixé par ArcelorMittal.

En officialisant le 1er octobre l'arrêt de la "filière liquide" de Florange, le géant de l'acier avait accepté un délai de deux mois pour la mettre en oeuvre, le temps de permettre au gouvernement français de trouver un repreneur à celle-ci.

De nombreux experts doutaient toutefois de l'intérêt d'une telle opération sans adjoindre les activités de transformation de l'acier (filière aval) qu'ArcelorMittal entend conserver.

Dans un communiqué, ce dernier a souligné que "toutes les activités aval du site de Florange sont intégrées au reste des activités du Groupe en France et en Europe" et que dès lors, leur cession "mettrait en péril la viabilité du reste des activités d'ArcelorMittal en France".

"Le groupe ArcelorMittal a une responsabilité vis-à-vis de ses salariés, de ses clients et de ses partenaires en France et partout ailleurs et se doit de garantir la chaîne industrielle la plus efficace possible", a-t-il ajouté.

Interrogé vendredi matin sur les déclarations d'Arnaud Montebourg, Michel Sapin avait déclaré sur LCI qu'"on n'est plus dans une époque où on nationalise la sidérurgie".

Mais il a rejoint son point de vue sur la nécessité qu'ArcelorMittal "accepte de vendre pas cher cet ensemble et de manière qui soit cohérente, qui soit tenable".

D'où le communiqué commun qui a suivi, dans lequel les deux ministres disent qu'ils partagent "le même but pour le site de Florange : trouver une solution qui garantisse son avenir intégré et y permette le maintien de l'emploi".

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.