1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Borne prône l'action face à une situation "alarmante" à la SNCF

Reuters18/02/2018 à 12:04

BORNE PRÔNE L'ACTION FACE À UNE SITUATION "ALARMANTE" À LA SNCF

PARIS (Reuters) - "Le statu quo n'est pas possible" à la SNCF dont la situation est "alarmante", juge la ministre des Transports, Elisabeth Borne, dans un entretien publié dans le Journal du dimanche à la veille d'une série de concertations sur le ferroviaire français.

La ministre doit consulter à partir de lundi la direction de la SNCF, les partenaires sociaux, les régions et les usagers sur l'avenir du rail. La méthode et le calendrier seront annoncés le 26 février à Matignon.

"La situation étant préoccupante et alarmante, il y a urgence à agir", déclare Elisabeth Borne au JDD. "Nous allons aborder des sujets très sensibles. Il y a des inquiétudes et forcément beaucoup de questions, c'est légitime. Nous allons dialoguer, y répondre. Mais le statu quo n'est pas possible. C'est ma ligne rouge et celle du gouvernement."

La CGT, syndicat majoritaire à la SNCF, a appelé les salariés de la SNCF à se mobiliser le 22 mars contre les projets de réforme du groupe public après la remise d'un rapport qui prône notamment une remise en cause du statut de cheminot.

Elisabeth Borne qualifie de "sévère mais juste" le diagnostic posé par ce rapport confié à l'ancien PDG d'Air France Jean-Cyril Spinetta, qui formule 43 propositions pour redresser le transport ferroviaire.

"Nous n'avons pas d'a priori, tous les sujets sont sur la table en toute transparence", dit-elle.

Le rapport Spinetta propose entre autres d'examiner la pertinence de maintenir des lignes peu utilisées, d'envisager de ne plus embaucher sous le statut de cheminot et d'enrayer l'expansion des lignes TGV. Il suggère aussi d'autoriser la SNCF à recourir à des plans de départs volontaires, qui pourraient concerner 5.000 personnes.

Concernant le statut des cheminots, Elisabeth Borne juge "qu'on ne peut plus continuer à être dans les non-dits, les non-choix. C'est aussi une question d'adaptation aux contraintes et attentes modernes."

Elle prône également une ouverture à la concurrence "progressive et préparée, dans l'intérêt de tout le monde".

La date du 22 mars retenue pour le mouvement de protestation à la SNCF coïncide avec une journée de mobilisation dans la fonction publique à l'appel de sept des neufs syndicats du secteur contre les projets de réformes du gouvernement.

(Elizabeth Pineau, édité par Tangi Salaün)

23 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • akelacca
    19 février11:48

    Bref, il n'y aura pas de vrai réforme tant que la SNCF n'aura pas d’intérêt réel à ce moderniser.

    Signaler un abus

  • akelacca
    19 février11:45

    Réformer réellement la SNCF ne pourra se produire que lorsqu’il y aura un concurrent offensif. France télécom était vu comme aussi irréformable que la SNCF. Pourtant, ils se sont réformé en profondeur avec une très forte augmentation de la qualité de service et une baisse des prix depuis l’ouverture du marché.

    Signaler un abus

  • akelacca
    19 février11:41

    Ce n’est pas que la SNCF est irréformable. C’est juste qu’elle n’as pas d’intérêt a ce réformer. Les syndicats le savent bien. Peu importe les pertes de la SNCF, l’état viendra toujours à son secours avant qu’elle n’en subisse les conséquences.

    Signaler un abus

  • bernm
    19 février10:12

    Tou les jeunes touristes qui viennent en Europe, prennent maintenant les bus plutot que le train...

    Signaler un abus

  • lsleleu
    19 février09:49

    toutes les spécialités de Mr SPINETTA : Alcatel-Lucent (2006),Air FranceGroupe Air France-KLMAlitalia,La Poste (jusqu'en 2008),Saint-Gobain (depuis 2005),Unilever (2006)GDF SuezLe Monde des EntreprisesAreva (avril 2009)quelles sociétés son mieux ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.