Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bonnemaison acquitté : neuf Français sur dix veulent une loi en faveur de l'euthanasie

Le Parisien26/06/2014 à 10:54

Bonnemaison acquitté : neuf Français sur dix veulent une loi en faveur de l'euthanasie

C'est un « oui » franc et unanime. Après l'acquittement du docteur Nicolas Bonnemaison, accusé d'avoir empoisonné sept patients en fin de vie, et la saisine en urgence de la Cour européenne des droits de l'homme sur le sort de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, notre sondage, réalisé par BVA après le verdict de la cour d'assises de Pau (Pyrénées-Atlantiques), montre que près de 9 Français sur 10 (89 %) se disent favorables à une loi visant à autoriser l'euthanasie. Chez les 65 ans et plus, le taux monte même jusqu'à 98 %.

Cela fait de nombreuses années que les instituts de sondage enregistrent cette demande sur le sujet. En 1987 déjà, un sondage TNS Sofres annonçait une proportion de 85 % des sondés favorables à l'idée « qu'un malade soit aidé à mourir à sa demande ». Une enquête plus récente de l'Ifop relevait, plus précisément, que 92 % des personnes interrogées étaient d'accord pour qu'une « loi française autorise les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie de ces personnes atteintes de maladies insupportables et incurables si elles le demandent ».

Ce choix sociétal massif semble donc beaucoup moins clivant que ne l'ont été les questions du mariage pour tous et surtout de l'adoption pour tous. Ceci alors que le spectre d'une fracture « pro » et « anti » qui avait divisé le pays hante visiblement toujours les pouvoirs publics. Et ce même si la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a décrit hier l'acquittement du D r Bonnemaison comme une « décision d'humanité » et rappelé que le gouvernement travaillait à une évolution du cadre juridique sur la fin de vie.

Les Français disent donc vouloir aller plus loin que les dispositions de la loi de 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, dite loi Leonetti. Mais si le patient, comme c'est le cas pour Vincent Lambert, n'est pas en mesure de formuler sa volonté, qui doit s'en charger ? Dans cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.