Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bonne nouvelle : le mercato est enfin terminé !

So Foot01/09/2017 à 08:00

Bonne nouvelle : le mercato est enfin terminé !

Plus fort que Game of Thrones, le marché des transferts est bien le feuilleton de l'été. Mercato partout, football nulle part, il était peut-être temps de débrancher et de reprendre une activité normale.

Suivre le mercato d'été, c'est comme attraper le Closer qui traîne chez le coiffeur ou au comptoir. On sait que c'est du temps de cerveau disponible foutu en l'air, mais on ne peut pas s'empêcher de feuilleter les pages et de culpabiliser un peu une fois la lecture terminée. Pourquoi ressentons-nous ce besoin de savoir si Brad a remplacé Angelina ou si l'OM a fini par trouver son avant-centre ? Alors que dans le fond, on s'en fout un peu des Brangelina et qu'on ne supporte même pas Marseille. Poser la question, avouer son soulagement alors que le marché ferme enfin ses portes, c'est déjà parcourir la moitié du chemin pour passer pour un gauchiste forcément anti-foot invité à un apéro insoumis par Alexis Corbière dans son HLM ou pour un vieux con avant l'heure qui aime bien l'idée qu'un joueur ne change pas de club après trois bons mois. Été après été, le monstre mercato grossit et échappe à son créateur. Ce docteur Frankenstein, ce sont les clubs, les agents, les joueurs, les dirigeants, le public et les médias bien sûr. D'ailleurs, ils ont donné naissance à cet hybride : le journaliste mercato, qui sort toujours maquillé de chez lui au cas où il serait invité sur un plateau télé à la dernière minute.

Une série B à grosses ficelles


Quand il ne s'était pas encore mis à l'italien pour faire chic et qu'on l'appelait juste marché des transferts, le mercato restait limité à quelques colonnes dans L'Équipe ou la fameuse double page dans France Football avec les joueurs signés en gras et les possibles en caractères fins. Oui, c'est tout. La TNT n'existait pas, et la télé n'avait pas encore eu l'idée d'inviter journalistes et agents recyclés autour d'une table pour essorer le sujet pour pas cher. C'était gentil, folklorique et ça divertissait en attendant la reprise de la saison. Aujourd'hui, le mercato est devenu une matière médiatique en elle-même. On le décline en feuilletons, en débats, on s'emballe, on remballe, on se trompe beaucoup, mais ce n'est pas bien grave, puisque le public accepte de regarder cette série B avec ses grosses ficelles.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.