Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bond des prix alimentaires dans les pays touchés par Ebola-Pam

Reuters 17/10/2014 à 21:13

GENEVE, 17 octobre (Reuters) - Les prix alimentaires ont flambé de 24% en moyenne dans les trois pays les plus touché par l'épidémie de fièvre Ebola, réduisant certaines familles à un seul repas par jour, a annoncé vendredi le Programme alimentaire mondial (Pam). L'épidémie de fièvre hémorragique s'est déclarée en mars en Guinée et s'est propagée à d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, essentiellement le Liberia et la Sierra Leone, tuant au mois 4.546 personnes selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). ID:nL6N0SC4HC Les taux d'infection dans les zones agricoles de Kenema et Kailahun en Sierra Leone, de Lofa et Bong County au Liberia et de Guéckédou en Guinée sont parmi les plus élevés de la région. Des centaines d'agriculteurs sont morts. La mise en quarantaine de certains districts et la limitation des déplacements décidés dans ces trois Etats pour contenir la propagation du virus ont également perturbé les marchés, provoqué des pénuries et une ruée sur les produits alimentaires, accélérant encore la hausse des prix, ont expliqué le Pam et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). "Les prix ont augmenté de 24% en moyenne", a déclaré la porte-parole du Pam, Elisabeth Byrs. Selon une évaluation, les prix des denrées essentielles augmentent en Guinée, au Liberia, au Sierra Leone et au Sénégal voisin. L'OMS a déclaré vendredi que le Sénégal était officiellement débarrassé de la fièvre Ebola mais restait vulnérable à l'apparition de nouveaux cas importés de pays de la région. ID:nL6N0SC3R5 A Monrovia, capitale du Liberia, les prix du manioc et du riz importé, les denrées de base, ont grimpé de 30%. "Les semis et les récoltes sont perturbés avec pour conséquences des approvisionnements alimentaires encore plus difficiles. Le risque est élevé que les prix continuent à augmenter pendant la saison de la récolte", a dit Elisabeth Byrs à Reuters. Elle a ajouté que le Pam réalisait à distance auprès de 2.400 familles de ces trois pays une enquête sur la sécurité alimentaire pour évaluer les conséquences de l'épidémie. La première phase de l'enquête réalisée auprès de 800 personnes dans les districts de Kailahun et Kenema, deux régions pourtant nourricières de l'est de la Sierra Leone, a montré que la situation des habitants étaient encore plus difficile. "L'étude a montré que certaines familles en sont réduites à un seul repas par jour ou que les gens mangent de la nourriture moins chères, comme du manioc plutôt que du riz", a-t-elle dit. Le Pam a déclaré avoir commencé vendredi à distribuer de nourriture à 265.000 personnes à Waterloo, près de la capitale sierra-léonaise Freetown, où les taux d'infection sont les plus élevés "L'objectif de cette distribution est de donner assez à manger aux familles en quarantaine pour qu'elles ne quittent pas leurs maisons pour aller chercher de la nourriture", a expliqué le Pam dans un communiqué. L'organisation doit également livrer 74 véhicules, dont des ambulances et des pick-up, financés par la Banque mondiale. Trente véhicules sont attendus samedi en Sierra Leone. (Stephanie Nebehay, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.