1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Boeing 737 MAX : Boeing reconnaît un défaut sur le logiciel des simulateurs
Le Parisien19/05/2019 à 08:44

Boeing 737 MAX : Boeing reconnaît un défaut sur le logiciel des simulateurs

Depuis les accidents de deux de ses Boeing 737 MAX, l'avionneur américain affirmait que les crashs de l'appareil de la Lion Air (le 20 octobre, 189 morts), et de celui d'Ethiopian Airlines (le 10 mars, 157 morts), étaient dus à une « chaîne » d'événements pouvant inclure des erreurs des pilotes.Samedi, pour la première fois, Boeing a reconnu une défaillance du logiciel des simulateurs de cet appareil, qui permet de former les pilotes. Ce logiciel était incapable de reproduire certaines conditions de vol et notamment celles ayant conduit au crash d'Ethiopian Airlines.« Boeing a fait des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s'assurer que l'expérience soit représentative des différentes conditions de vol », a expliqué l'avionneur sans dire quand il s'est aperçu des défauts et s'il en avait aussitôt informé les régulateurs.Des simulateurs conçus pour un autre appareilLe constructeur, dont tous les 737 MAX sont toujours cloués au sol, assure que des modifications ont été apportées au logiciel. « Boeing est en train de travailler étroitement avec les fabricants du système et les régulateurs sur ces modifications et améliorations pour s'assurer que la formation des pilotes par les compagnies clientes n'est pas perturbée », poursuit son communiqué.Reste que ces modifications de logiciel ne sont que provisoires et risquent de perturber le fonctionnement de plusieurs compagnies aériennes. Ainsi, la compagnie aérienne américaine Southwest, grosse cliente des 737 MAX avec 34 exemplaires en service avant l'immobilisation au sol de cet avion mi-mars, ne devrait recevoir de simulateur spécifique au MAX qu'« en toute fin d'année ». Idem pour American Airlines.L'explication de ce bug du logiciel pourrait s'expliquer par le fait que les simulateurs de formation des pilotes, dans la majorité des compagnies aériennes, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kozlow67
    19 mai12:18

    Cet avion est mal conçu, et reste dangereux.... Que l''Europe prenne ses responsabilités et renvoie boeing à ses chères études ! cela calmera un peu trump .... ou l'inverse !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer