1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bobigny : prise pour un homme à la préfecture, elle porte plainte pour discrimination
Le Point05/12/2018 à 08:16

L'affaire pourrait prêter à sourire. Mais c'est sans compter l'humiliation subie par une femme prise pour un homme en public. Une plainte contre X pour discrimination vient d'être déposée par cette habitante de Seine-Saint-Denis qui s'est vu refuser l'accès à un des services de la préfecture de Bobigny par un agent des lieux qui soutenait qu'elle n'était pas ce qu'elle prétendait être... Ce fonctionnaire a répété, à plusieurs reprises qu'elle était un homme, avant de lui demander de quitter les lieux. Les faits remontent au 29 octobre dernier.

Ce jour-là, Gabrielle* se rend à la préfecture pour remettre son permis de conduire, qui vient d'être annulé après plusieurs infractions au Code de la route. La jeune femme présente sa carte d'identité avant d'expliquer les raisons de sa venue à un premier agent. En attendant son tour, Gabrielle entend alors une collègue de cet agent s'exprimer dans les termes suivants : « Tu peux te faire endormir par eux, mais pas moi, ce n'est pas un mec et une femme, c'est deux mecs ! C'est du pipeau, à moi, ils le font pas, ils se croient malins, mais ça ne marche pas avec moi, ils viennent pas. » Décontenancée par une telle réaction, Gabrielle présente, à nouveau, sa pièce d'identité avant de se voir encore refuser l'accès au service idoine. La même fonctionnaire a réitéré ses propos, toujours en public, avant de demander à Gabrielle de quitter les lieux.

« ?Il est...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer