Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Biodiversité : plaidoyer pour le renard

Le Parisien08/11/2017 à 14:31

Biodiversité : plaidoyer pour le renard

Maître renard a une mauvaise réputation et il la paie cher. Avec environ 500 000 goupils abattus par an, c'est l'animal le plus tué en France. L'association One Voice a obtenu aujourd'hui au ministère de la Transition écologique un rendez-vous pour demander sa grâce. Dans le détail, l'ONG réclame que ce petit canidé sorte de la catégorie « espèces susceptibles d'occasionner des dégâts » (ex-nuisibles) où il est inscrit dans 90 départements, donc presque toute la France.

Compassionnel, écologique, sanitaire, éthique, tant d'arguments pour la #protection des #renards! Action le 8/11! https://t.co/htFqtE1Goi

-- One Voice (@onevoiceanimal) 8 novembre 2017

« Cela revient à autoriser son extermination même en dehors de la saison de la chasse, explique Muriel Arnal, présidente de l'association de défense des animaux. Aujourd'hui, on peut le tirer jour et nuit douze mois sur douze, aller le chercher au fond de son terrier quand il a une portée ou même le piéger au lacet, c'est-à-dire le laisser agoniser pendant de longues heures. »

L'ONG compte sur la cote d'amour de cet animal à jolie frimousse auprès du grand public pour faire évoluer la situation. « Loin d'être nuisible, ce mammifère a un rôle crucial dans la biodiversité », souligne Muriel Arnal. Grand croqueur de campagnols (il en tue jusqu'à 5 000 ou 6 000 par an), il peut constituer un auxiliaire précieux pour les agriculteurs qui, sans lui, se retrouvent à répandre des produits chimiques comme le Bromadiolone pour protéger leurs récoltes.

«Le coeur du problème est qu'il concurrence les chasseurs»

A la Fédération nationale des chasseurs (FNC), on se défend de toute volonté d'éradication de l'espèce : « Nous sommes dans notre rôle de régulation, plaide Jacky Desbrosse, secrétaire national de la FNC. Sortir le renard de la catégorie des nuisibles, c'est risquer que les populations augmentent encore alors qu'elles font des dégâts sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.