1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bic: bénéfice net en hausse au 3T dans un environnement toujours difficile
AFP23/10/2019 à 11:04

Le géant français des stylos, briquets et rasoirs jetables Bic a nettement augmenté son bénéfice au troisième trimestre, malgré un environnement toujours difficile qui l'a récemment amené à revoir sa prévision 2019 à la baisse.

Selon un communiqué publié mercredi, le bénéfice net normalisé, utilisé comme référence par la société (hors impact d'une dépréciation en 2018 et des coûts de restructuration en 2019), a augmenté de 17% à 66,9 millions d'euros, grâce notamment à l'augmentation des ventes et à la baisse des dépenses opérationnelles. Le bénéfice net part du groupe s'élève quant à lui à 63 millions (+19%).

Les ventes du groupe ont enregistré des performances très diverses selon les régions et les segments d'activité, mais elles ont bénéficié d'un effet devises, progressant de 1,8% à 488 millions d'euros (-0,5% à taux de change et périmètre constants).

La rentabilité du groupe, mesurée par la marge d'exploitation, a augmenté d'environ 2 points pour s'établir à 18%.

"Dans des marchés volatils et difficiles, notre performance du troisième trimestre 2019 a été moins bonne que prévue", a commenté le directeur général du groupe, Gonzalve Bich, cité dans le communiqué.

Bic avait prévenu le 11 octobre que l'évolution de son chiffre d'affaires à base comparable serait comprise cette année entre 0% et -2,0%, alors qu'il prévoyait initialement une légère croissance.

"La détérioration du marché américain des briquets de poche s'est accélérée. Dans la papeterie, les ventes de rentrée scolaire ont été faibles aux États-Unis et au Mexique, tandis que la reprise est plus lente que prévue en Inde", a détaillé mercredi M. Bich.

- "Solide" performance des rasoirs -

Sur le trimestre, le département briquets a vu ses ventes reculer de 1,1% à 161,9 millions d'euros (-4,2% à base comparable), souffrant de l'accélération de la baisse du marché américain des briquets de poche.

Depuis le début de l'année, les ventes ont baissé d'environ 10% en Amérique du Nord, contre une progression d'environ 5% en Europe.

Le département papeterie, qui représente environ 40% des ventes du groupe, a quant à lui enregistré une croissance de 2% à 204,3 millions d'euros (-1,7% à base comparable).

Dans ce secteur aussi, le tableau s'est avéré contrasté, avec de bonnes performances en France et en Europe du Sud, mais un recul des ventes (-10%) sur les neuf premiers mois de l'année en Amérique latine.

Le département rasoirs s'est en revanche montré "solide", indique Bic, soutenu par de nouveaux produits, avec un chiffre d'affaires en hausse de 10,1% à 114,9 millions d'euros (+7% à base comparable).

"Nous avons gagné des parts de marchés sur la plupart de nos marchés", souligne la société.

Bic continue de miser à terme sur les effets de son plan de transformation, axé sur le numérique, qui doit lui permettre d'économiser 45 millions d'euros par an à partir de 2022.

Dans le commerce en ligne, les ventes ont d'ailleurs connu une hausse de 17% depuis le début de l'année, indique la société.

Enfin, la marge d'exploitation pour 2019 devrait se situer dans le bas de la fourchette initiale de 16,5% à 18%, a redit Bic dans son communiqué.

lem/soe/mcj

Valeurs associées

Euronext Paris -0.24%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer