1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

BHP paye-t-il assez pour son électricité ?

Commodesk21/09/2012 à 14:29

(Commodesk) La minière australienne BHP Billiton est mise en cause en Afrique du sud à propos du prix de l'électricité alimentant ses fonderies d'aluminium de Richards Bay (Afrique du sud) et Maputo au Mozambique. L'industriel bénéficierait de tarifs nettement plus favorables que la plupart des clients d'Eskom, l'énergéticien local, représentant une subvention annuelle de 5,5 milliards de rands (510 millions d'euros).

D'après la presse sud-africaine, le prix facturé à BHP (8,8 à 12 centimes par kWh) ne couvrirait pas les coûts de production et de distribution du courant électrique utilisé par l'industriel. La compagnie soutient que ses coûts relèvent du secret industriel, mais elle paierait 10 à 15 centimes par kWh. Les particuliers payaient 41 centimes de Rand par kWh en 2010, et 60 aujourd'hui, d'après le parlementaire Pieter van Dalen qui mène l'offensive contre BHP.

BHP bénéficie d'un traitement privilégié en tant que gros consommateur, puisqu'il emploie 5,7% de l'énergie produite par Eskom, 1100 MWh pour un site, et 845 MWh pour le second. Mais les autres industriels de taille comparables paient 22 à 29 centimes de plus du kWh pour la sécurité de leur approvisionnement, d'après une enquête parlementaire. Les dirigeants d'Eskom affirment que l'industriel a signé un accord de tarification spécial, grâce auquel il ne règle que le quart du coût réel de son électricité, qui revient à 42 centimes du kWh.

La compagnie minière profiterait de contrats signés dans les années 1990 - époque à laquelle Eskom avait des excédents d'énergie à vendre - et dont les tarifs n'ont pas été réajustés. Cependant, les durées de 25 et 32 ans d'approvisionnement à prix fixe consentie à BHP sont inhabituelles, la norme internationale pour ce type de contrat étant de deux à 5 ans. Les contrats BHP courent jusqu'en 2026 et 2028 (en fonction du démarrage effectif des fonderies).

La Cour suprême de Johannesburg a été saisie de la question, après son examen au parlement. L'ex directeur financier d'Eskom, Mick Davis, qui est à l'origine de ces contrats, est devenu depuis CEO d'Xstrata, le propriétaire des unités industrielles concernées.

D'après le directeur stratégie de BHP Billiton, le prix de l'alumine, dont est tiré l'aluminium, et celui de l'électricité représentent environ 75% du prix de l'aluminium. La production d'une tonne d'aluminium nécessite 15 MWh.

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.