1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Béziers : Ménard garde sa crèche de Noël malgré l'interdiction du préfet
Le Parisien04/12/2014 à 19:23

Béziers : Ménard garde sa crèche de Noël malgré l'interdiction du préfet

Robert Ménard est déterminé à conserver la crèche de Noël installée dans sa mairie. Le maire, soutenu par le FN, a pourtant reçu une lettre du préfet lui demandant de «reconsidérer son projet» parce qu'il contrevient aux principes de laïcité. Le préfet de l'Hérault «me demande de reconsidérer mon projet dans son principe ou ses modalités. J'ai choisi les modalités. J'ai placé cette crèche dans le cadre (...) des fêtes de fin d'année», a expliqué jeudi Robert Ménard, élu en mars dernier. 

Le maire a, par ailleurs, envoyé un courrier de réponse au préfet et attend un ultime retour. La crèche de Noël de Béziers a été remise en cause par le conseiller municipal Aimé Couquet (Front de gauche) fin octobre via un courrier. «Dès réception de ce courrier, une analyse juridique de la jurisprudence et du droit applicable a été conduite», a détaillé la préfecture, confirmant une information de la Marseillaise-L'Hérault du jour.

«Au terme de cette analyse, dès qu'il y a eu confirmation que le montage d'une telle crèche trouvait un début de matérialisation, le préfet a fait savoir le 28 novembre (jour de l'inauguration) au maire qu'une installation au sein même des locaux municipaux semblait contrevenir (...) [au] principe de laïcité», précise la préfecture. 

Une autre crèche de Noël, installée dans le hall du conseil général de la Vendée, a récemment créé la même polémique. Elle a finalement été retirée après une décision du tribunal administratif de Nantes, au nom du principe de séparation de l'Église et de l'État. «En Vendée, il y a une décision de justice», a simplement commenté Robert Ménard. Ce dernier a déjà soulevé à plusieurs reprises de nombreuses voix à son encontre. Comme lorsqu'il a décidé d'un couvre-feu dans sa ville pour les mineurs, ou lorsqu'un hommage à des membres de l'Organisation de l'armée secrète (OAS) a été rendu à Béziers. 

VIDEO. Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer