1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Besançon : la police interpelle un trafiquant de cartes Panini
Le Point29/03/2019 à 11:44

À défaut d'être élaboré, le trafic était original. Mi-collectionneur, mi-chapardeur, un individu a été interpellé à Besançon en possession d'une cargaison insolite, rouage d'un trafic personnel juteux, comme le rapporte L'Est républicain. Tout a commencé par la plainte d'un supermarché bisontin qui déplorait la disparition de plus d'une centaine de pochettes contenant des cartes Panini. Ces célèbres images autocollantes de footballeurs qui servent à compléter les albums du même nom.Lire aussi Football - 40 ans de Panini : le culte de l'imageRapidement identifié au cours d'une enquête préliminaire, l'individu fait, dans la foulée, l'objet d'une perquisition. S'effondre alors un véritable château de cartes. Au domicile de l'intéressé, les enquêteurs découvrent, outre un sac rempli d'une cinquantaine de bouteilles de shampoing, un trésor composé d'environ 7 500 cartes Panini. Le trafiquant comprend qu'il est cerné et tente de se débarrasser de son impressionnant butin en le jetant par la fenêtre, jeté comme la graine au gré de l'air qui vole. Les policiers s'en sont d'abord amusés, avant de comprendre, comme le rapporte le quotidien, qu'ils devront ramasser une par une les pièces à conviction.1 000 euros par mois pendant un anEn garde à vue, l'homme n'a pas tardé à dévoiler en détail son audacieux trafic. Il arpentait les magasins de la ville afin de s'emparer à la chaîne de pochettes de cartes Panini qu'il revendait ensuite,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer