Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bernard Thibault mis en minorité pour sa succession à la CGT

Reuters25/05/2012 à 19:51

Bernard Thibault mis en minorité pour sa succession à la CGT

PARIS (Reuters) - Bernard Thibault a proposé vendredi Nadine Prigent pour lui succéder à la tête de la CGT en 2013 mais il a été mis en minorité par la Commission exécutive confédérale, le gouvernement de la confédération, annonce le syndicat.

Le Comité confédéral national (CCN), le parlement de la CGT, prévu les 30 et 31 mai, devra à son tour se prononcer avec le risque de voir la CGT entrer dans une période de turbulences si l'option de Bernard Thibault n'était pas validée.

La proposition du leader de la CGT a recueilli vendredi devant la commission exécutive 20 voix pour, 21 contre et cinq abstentions, dit un communiqué.

Le choix de Bernard Thibault se heurte aux cadres favorables à la candidature d'Eric Aubin, le spécialiste des retraites de la centrale, qu'ils jugent plus moderniste que sa candidate.

L'emblématique leader de la CGT n'a pas fait savoir dans l'immédiat si, compte tenu de ce vote négatif, il envisageait de présenter un autre candidat que Nadine Prigent devant le CCN.

Bernard Thibault, qui dirige la première centrale française depuis 1999, avait annoncé en janvier dernier sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat lors du prochain Congrès de Toulouse en mars 2013.

Un autre syndicat majeur, la CFDT, changera également de tête en 2014, date à laquelle François Chérèque laissera son siège, après douze années passées au poste de secrétaire général. Laurent Berger, 43 ans, semble devoir lui succéder.

La succession de Bernard Thibault s'annonce complexe car aucune personnalité n'a émergé d'une façon incontestée.

GOUVERNANCE CENTRALISÉE

Bernard Thibault souhaite de longue date qu'une femme puisse lui succéder après son départ et Nadine Prigent, 54 ans, responsable de la fédération de la santé jusqu'en juin 2011, correspond à ses voeux.

Cette ex-infirmière, qui a représenté la CGT dans les réunions intersyndicales de ces dernières années, a l'inconvénient de mal connaître le secteur privé.

Ses détracteurs lui reprochent de prôner un retour à un syndicaliste d'opposition plus net, ce qui leur semble délicat dans le contexte du retour de la gauche au pouvoir.

Son challenger, Eric Aubin, 49 ans, qui dirige la fédération de la construction, vient, lui, du secteur privé et est considéré comme un moderniste. Ce syndicaliste originaire du Havre, chargé du dossier de l'emploi, a pris la responsabilité du dossier des retraites en 2009.

Les proches de Bernard Thibault lui reprochent d'avoir critiqué le mode de gouvernance très centralisé de la CGT, ainsi que le retour à une certaine fermeture, comme l'engagement de la centrale pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l'élection présidentielle et François Hollande au second.

Il estime que la CGT doit être autant une force de propositions que d'opposition.

Dans le JDD.fr, Eric Aubin assure qu'il n'entend pas batailler pour être à tout prix à la tête du syndicat.

"Je n'ai pas d'attentes particulières. Que je sois secrétaire général ou pas, il y a du boulot à la CGT et les salariés attendent de nous autre chose qu'une bataille pour des places", dit-il.

Sa candidature a pris de l'ampleur ces derniers mois, la majorité des fédérations le soutenant, selon Le Monde.fr, pour qui les partisans d'Eric Aubin n'excluent pas de mettre le leader de la CGT à nouveau en minorité devant le CCN.

Dans cette hypothèse, la bataille de succession pourrait durer jusqu'au congrès de mars 2013.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal et Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.