Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bernadette Chirac contre la suppression de son canton

Reuters 19/12/2013 à 20:37

BERNADETTE CHIRAC VEUT SAUVER SON CANTON DE CORRÈZE

PARIS (Reuters) - Bernadette Chirac se bat bec et ongles pour essayer de sauver son canton de Corrèze, qui risque d'être tronçonné en trois morceaux à la suite du redécoupage électoral prévu par la majorité à l'occasion de la réforme territoriale.

L'ex-Première dame s'est plainte auprès de François Hollande et du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, et a présenté son propre projet de redécoupage, selon le journal La Montagne, auquel Bernadette Chirac s'est confiée.

Le projet prévoit de réduire le nombre de cantons corréziens de 37 à 19 et le fief des Chirac, où Bernadette est élue depuis 1979, serait supprimé.

Les élus locaux, plutôt favorables au redécoupage, pensaient que Bernadette Chirac, qui aura 82 ans lors des prochaines élections cantonales, ne se représenterait pas.

Mais dans La Montagne, "peinée" et "blessée", elle se dit victime d'une attaque personnelle et défend son bilan.

"J'ai attiré sur mon canton plusieurs entreprises", dit-elle. "J'ai fait venir Johnny Hallyday (...) : ce sont 30.000 personnes de toute la France qui sont venues l'écouter."

Selon Le Parisien, Bernadette Chirac s'est entretenue avec Bernard Combes, conseiller de François Hollande en charge des relations avec les élus, et conseiller général de Corrèze. "Vous savez, j'ai toujours été gentille avec Monsieur Hollande", aurait-elle rappelé à son interlocuteur.

Sur Europe 1, Bernard Combes a laissé entendre que le chef de l'Etat n'était pas sensible aux arguments de Bernadette Chirac, qu'il a reçue en tête-à-tête.

"Ce n'est pas le sentiment qu'il m'a donné hier en expliquant que le découpage avait été parfaitement équilibré", a-t-il dit. "Madame Chirac a une grande expérience politique, elle sait comment ça fonctionne, je ne pense pas qu'elle sera fâchée".

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur reste ferme et défend le projet de nouvelle carte cantonale, assurant qu'il se fait "dans le respect du droit et sous le contrôle du Conseil d'Etat."

Depuis le 19e siècle, la France a changé, il était nécessaire d'en tenir compte pour l'avenir même des départements et des conseils départementaux qui se trouveront dès lors confortés alors qu'ils étaient voués à disparaitre avec le projet de conseiller territorial du gouvernement précèdent", écrit-il.

Bernadette Chirac menacerait à présent d'un recours devant le Conseil d'Etat.

"Elle est très remontée et je peux vous dire qu'elle se battra jusqu'au bout, son canton elle y tient mordicus", a confirmé Sophie Dessus, la députée socialiste locale sur BFM TV. "Elle a l'impression que son travail n'est pas respecté."

Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.