1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Berlin rompt un accord passé par Rheinmetall avec la Russie
Reuters04/08/2014 à 13:39

BERLIN, 4 août (Reuters) - Le ministère de l'Economie allemand a confirmé lundi qu'il avait mis un terme aux exportations de simulateurs de combat de Rheinmetall RHMG.DE vers la Russie, allant au-delà des sanctions imposées vendredi par l'Union européenne et qui ne touchent qu'aux contrats à venir. Le ministre de l'Economie Sigmar Gabriel, membre du Parti social-démocrate (SPD), a bloqué ce contrat qui avait été avalisé par le précédent gouvernement, a ajouté le ministère. "Je confirme qu'au vu des sanctions de l'UE, l'autorisation d'exporter un centre d'entraînement au combat a été abrogée", a déclaré un porte-parole. Rheinmetall a fait savoir lundi qu'il était en discussion avec le gouvernement allemand. Le groupe d'armement allemand n'a pas donné de précisions sur ce contrat d'une centaine de millions d'euros et n'a pas dit s'il réclamerait un dédommagement à l'Etat. Il avait fait savoir auparavant que les sanctions contre la Russie, prises en raison de son soutien aux séparatistes ukrainiens, n'auraient pas d'impact notable parce que le centre d'entraînement au combat, son seul gros contrat avec Moscou, avait été pour l'essentiel livré et payé. La France pour sa part a maintenu un contrat de 1,2 milliard d'euros pour la livraison d'un porte-hélicoptères Mistral à la Russie. Un deuxième a également été commandé mais Paris a lié sa livraison à l'attitude de Moscou. ID:nL6N0PX4NF ID:nL6N0PW5E8 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

XETRA -3.98%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • delapor4
    04 août12:46

    Il ne faut pas laisser les services secrets et leurs laquais de la grosse presse étouffer cela plus longtemps car la guerre menace et ils ont besoin de ces mensonges pour la mettre en route.

    Signaler un abus

  • delapor4
    04 août12:45

    Merci Sasoon! On a enfin la preuve définitive et irréfutable que c'est deux avions de chasse ukrainiens qui ont abattu cet avion malaisien auparavant détourné de son plan de vol forcément sur ordre de Washington.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer