Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

RWE

20.10EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007037129 RWE

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    20.14

  • clôture veille

    20.10

  • + haut

    20.28

  • + bas

    19.92

  • volume

    16 224

  • valorisation

    12 213 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.05.18 / 19:49:57

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter RWE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter RWE à mes listes

    Fermer

Berlin autorise la vente d'une filiale de RWE à un Russe

Reuters22/08/2014 à 16:27

(Actualisé avec confirmation de l'autorisation, précisions) FRANCFORT/BERLIN, 22 août (Reuters) - Le ministère allemand de l'Economie a autorisé vendredi la cession de DEA, filiale d'hydrocarbures de RWE RWEG.DE , à un groupe d'investisseurs emmenés par l'oligarque russe Mikhaïl Fridman, malgré les tensions avec Moscou autour de la crise en Ukraine. Ce feu vert lève l'obstacle le plus important à cette opération de 5,1 milliards d'euros, un élément majeur de la stratégie de RWE visant à réduire sa dette de plus de 30 milliards d'euros. Avec l'acquisition de DEA, Mikhaïl Fridman, deuxième fortune de Russie, et ses partenaires au sein du consortium Letter One vont mettre la main sur environ 190 licences ou concessions pétrolières et gazières en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. L'annonce de l'opération en mars, alors que les relations entre l'UE et la Russie étaient déjà en train de se détériorer, avait suscité de vives critiques en Allemagne. L'Union européenne et les Etats-Unis ont infligé depuis plusieurs vagues de sanctions à la Russie, qu'ils accusent d'entretenir une rébellion séparatiste pro-russe dans l'est de l'Ukraine. En représailles, la Russie, qui dément toute implication dans le conflit en Ukraine, a décrété un embargo sur des produits agricoles occidentaux. Le gouvernement allemand aurait pu invoquer une clause dans la législation sur le commerce extérieur lui permettant d'empêcher une opération susceptible de troubler "l'ordre et la sûreté publics", ce qui aurait été un fait sans précédent. Mais le secrétaire d'Etat allemand à l'Economie Stefan Kapferer a déclaré à la presse vendredi que cette opération ne mettrait pas en danger l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne et que le consortium acquéreur était basé dans l'Union européenne, ce qui avait constitué un élément clé de la décision gouvernementale. La Commission européenne a déjà donné son feu vert mais les autorités de régulations de plusieurs autres pays, que RWE a refusé de nommer, doivent encore donner leur avis. DEA a des activités dans une douzaine de pays, dont le Royaume-Uni, la Norvège, le Danemark et l'Egypte. Plus du tiers du pétrole et du gaz consommés en Allemagne proviennent actuellement de Russie, pays où commercent par ailleurs plus de 6.000 entreprises allemandes. RWE, comme les autres compagnies allemandes de services aux collectivités, peine à s'adapter à la transition énergétique en Allemagne. La sortie annoncée du nucléaire, la concurrence des énergies renouvelables et la faiblesse de la demande d'énergie en Europe ont fait baisser de plus de moitié sa valeur boursière en quatre ans. Pour alléger son endettement, le groupe cherche à réduire ses effectifs et à céder des actifs, comme DEA. Le titre RWE perdait 1% vers 11h50 GMT en Bourse de Francfort. (Alexander Hübner, Tom Käckenhoff et Gernot Heller; Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

RWE
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.