Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

HENNES&MAURITZ -B-

13.50 EUR
+2.68% 

SE0000106270 HMSB

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    13.24

  • clôture veille

    13.15

  • + haut

    13.50

  • + bas

    13.24

  • volume

    300

  • valorisation

    22 340 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.07.18 / 13:37:57

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur HENNES&MAURITZ -B-

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter HENNES&MAURITZ -B- à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter HENNES&MAURITZ -B- à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bercy ne propose pas de solution pour Vivarte-syndicats

Reuters05/01/2017 à 18:46
    PARIS, 5 janvier (Reuters) - Les pouvoirs publics ne 
"proposent pas de solution" pour Vivarte, a estimé jeudi 
l'intersyndicale du groupe d'habillement en difficulté à l'issue 
d'une réunion à Bercy. 
    La rencontre qui s'est tenue jeudi entre les syndicats et le 
cabinet du secrétaire d'Etat à l'Industrie "n'a pas permis 
d'avancer beaucoup", a déclaré à la presse Gérald Gautier, 
délégué FO, à l'issue de la réunion. 
    L'intersyndicale a exposé "l'ensemble des problématiques du 
groupe. Le ministère partage notre constat mais n'a pas 
réellement de levier pour nous aider dans nos actions", a-t-il 
déploré, se disant "extrêmement déçu". 
    A l'approche de la présentation d'un énième plan stratégique 
par le tout nouveau dirigeant de Vivarte, attendu à la 
mi-janvier, les syndicats redoutent un démantèlement du groupe 
et de nouvelles suppressions massives d'emplois. 
    Premier groupe français d'habillement et de chaussures avec 
ses enseignes La Halle aux Vêtements, La Halle aux Chaussures, 
André, Minelli ou Kookaï, Vivarte est plombé par une lourde 
dette héritée de LBO (rachats avec effet de levier) successifs. 
    L'entreprise connaît des difficultés structurelles depuis 
2014, enchaînant cessions d'actifs, réductions d'effectifs et 
changements de dirigeants. 
    Mise à mal par une stratégie de montée en gamme inadaptée, 
elle souffre également de la concurrence de grandes chaînes 
comme H&M  HMb.ST , Zara  ITX.MC<\/a> , Kiabi (famille Mulliez) ou 
Primark, dans un marché de l'habillement très difficile. 
    Après avoir déjà fermé près de 300 magasins et supprimé plus 
de 1.600 emplois en mai 2015, Vivarte a engagé, début septembre, 
un plan de cession d'une centaine de magasins La Halle aux 
Chaussures, sur un total de 683.  
    Ses marques Kookaï, Chevignon et Pataugas, ainsi que Merkal, 
chaîne espagnole de distribution de chaussures, ont également 
été mises en vente.   
    Mais en octobre, son président Stéphane Maquaire, ancien de 
Monoprix, a été brutalement démis de ses fonctions par les fonds 
propriétaires du groupe, six mois seulement après son arrivée 
 , et a été remplacé par Patrick Puy, connu pour 
avoir rempli, à la tête d'entreprises en difficulté, de nombreux 
mandats pour des fonds. 
    Des sources proches du dossier indiquaient récemment à 
Reuters que les principaux actionnaires de Vivarte - Oaktree, 
Alcentra, Babson et GLG Partners - souhaitaient maintenant 
pouvoir récupérer plus rapidement leur mise. 
    Le groupe a été placé sous mandat ad hoc en juillet pour 
renégocier une nouvelle fois sa dette, deux ans seulement après 
un abandon massif de 2,0 milliards d'euros de créances qui avait 
fait de ses fonds créanciers ses nouveaux propriétaires. 
    Ramenée à 800 millions d'euros à l'été 2014, sa dette a 
presque doublé en deux ans, avoisinant aujourd'hui 1,5 milliard 
d'euros. 
    Vivarte a démenti, mercredi, vouloir céder sa marque de 
chaussures André.   
 
 (Pascale Denis avec Sophie Louet, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.