1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Benjamin Netanyahu cerné par les affaires
Le Point08/08/2017 à 10:10

C'était vendredi dernier à la mi-journée et l'annonce a fait l'effet d'une bombe. Ari Harow, le confident, l'ancien directeur de cabinet, l'assistant personnel de Benjamin Netanyahu, a conclu un accord avec la police et le procureur général et il va tout dire. Soupçonné d'escroquerie et abus de confiance, Harow risquait près de quatre années de prison et un million d'euros d'amende. Désormais, il ne fera plus que 6 mois de travaux d'intérêt général et l'amende a été ramenée à 163 000 euros. En l'apprenant, les anciens de la présidence du conseil qui connaissaient les liens l'unissant à Benjamin Netanyahu sont tombés de leur chaise. Yoaz Hendel, ancien conseiller en communication raconte : « Harow, Benjamin Netanyahu et sa famille, c'était une véritable relation intime. » Autre preuve de la proximité entre les deux hommes : entre eux, ils ne se parlaient qu'en anglais.

À cela rien d'étonnant : la vie d'Ari Harow, c'est tout ce qui plaît à Netanyahu. Né à Los Angeles, il y a 44 ans, il a 12 ans quand sa famille ? des Américains sionistes religieux ? s'installe à Ginat Shomron, une colonie de Cisjordanie. Il se fait très vite à sa nouvelle vie. Après un lycée Yeshiva dans l'implantation de Karnëi Shomron, il étudie dans une autre école talmudique, la Yeshiva du Kotel, le bastion des religieux nationalistes. Après son service militaire dans l'infanterie, il rentre aux États-Unis pour étudier la...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9425023
    08 août11:22

    Pipeau ! tous les dictateurs sont cernés par les affaires, mais ils ne tombent jamais. Tener, Maduro, Netanyaou, Poutine, Kim, Trump, le Chinois, le Polonais et le Hongrois et presque tous les dirigeants du continent africain. Et j'en passe...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer