1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bénin : le parc n'était pas en zone rouge lors du rapt des deux Français
Le Point13/05/2019 à 10:25

Les touristes français enlevés au Bénin étaient-ils dans une zone interdite ? Samedi 11 mai, au lendemain de la libération des deux Français, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a regretté les « risques majeurs » pris par ces derniers en se rendant dans le parc de la Pendjari. Interrogé par Europe 1, il affirmait alors que « la zone où étaient nos deux compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge, c'est-à-dire une zone où il ne faut pas aller, où l'on prend des risques majeurs si on y va ».« Il faut que tous ceux qui veulent faire du tourisme dans ces pays s'informent auparavant de ce qu'on appelle les conseils aux voyageurs mis en place et entretenus régulièrement par le Quai d'Orsay et qui indiquent les zones sûres, celles à petit risque et celles à gros risque », ajoutait-il.Il semble, de plus, que les touristes français se soient rendus en véhicule tout-terrain dans une zone plus proche de la frontière bukinabè, elle alors classée en zone rouge, a indiqué à l'AFP un responsable d'African Parks Network (APN), l'ONG gestionnaire de la Pendjari, sous le couvert de l'anonymat. Le lieu de l'enlèvement des otages n'est pas officiellement connu, mais le directeur du Centre de crise et de soutien du Quai d'Orsay Éric Chevallier a indiqué que leur voiture et le chauffeur tué ont été retrouvés tout près de la frontière, « en zone rouge ». Le classement en zone rouge...

Lire la suite sur Le Point.fr

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    14 mai10:24

    Bizarrement, pour moi, ils n'ont pas de têtes de globetrotteurs, mais plutôt des nigauds francophone travaillant, en amateur, pour un service de renseignement étranger.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer