1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Benalla au « Point » : « Je suis borderline, c'est vrai »
Le Point06/11/2019 à 11:56

La rumeur annonçait deux livres. Finalement, il n'y en a qu'un, épais de 280 pages, qui est à la fois sa plaidoirie, son autobiographie et le récit de son année à l'Élysée. Son titre : Ce qu'ils ne veulent pas que je dise (Plon). Alexandre Benalla l'a écrit en toute discrétion, et rares sont ceux qui, dans son entourage, connaissaient son entreprise. Une prouesse quand on sait combien l'homme est bavard. Ce livre démarre par sa garde à vue le 20 juillet 2018, après la révélation par Le Monde de son intervention le 1er mai place de la Contrescarpe. « J'ai péché par ignorance et par naïveté », concède l'ancien chargé de mission de l'Élysée, mis en examen, qui martèle cependant qu'il n'a rien fait de répréhensible ce jour-là. Il narre les détails de son interrogatoire, les conditions de la perquisition à son domicile, et avance une explication (discutable) sur la disparition de son coffre-fort, qui contenait, selon lui, ses seules armes.Lire aussi EXCLUSIF. Alexandre Benalla, la grande confessionIl n'élude rien de ce qui lui est reproché, de ses passeports diplomatiques à ses douteuses fréquentations, en passant par ses contrats à l'étranger. Il livre, là encore, sa version des faits, que des protagonistes de l'histoire s'empresseront peut-être de commenter ou de corriger. Pour le reste, il revient sur ses années au Parti socialiste, aux côtés de Martine Aubry, puis de François Hollande durant la campagne présidentielle de 2012....

Lire la suite sur LePoint.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vmcfb
    06 novembre12:14

    Un jeune propulsé dans les hautes sphères et qui a été incapable de consolider son parcours (chanceux)...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer