1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Benalla a finalement touché son salaire pendant sa suspension
Le Parisien25/07/2018 à 19:16

Benalla a finalement touché son salaire pendant sa suspension

Alexandre Benalla, suspendu deux semaines en mai dernier après avoir frappé des manifestants le 1er mai à Paris, a-t-il reçu son salaire pendant ces quinze jours ?D'après le porte-parole de l'Élysée Bruno Roger-Petit, qui s'exprimait jeudi dernier au lendemain de la révélation des agissements du collaborateur d'Emmanuel Macron, la réponse est claire : « Il a été mis à pied pendant quinze jours avec suspension de salaire ». « Cette sanction vient punir un comportement inacceptable », ajoutait l'ancien journaliste dans son allocution inédite. Affaire Benalla : Bruno Roger-Petit condamne un « comportement inacceptable », mais en reste là « Retenue sur les droits à congés » Pourtant, ce mercredi, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron a donné une tout autre version des faits. Auditionné par la Commission des Lois du Sénat, Patrick Strzoda a assuré qu'Alexandre Benalla « a touché pour le mois de mai son salaire intégral ». Mais « ses 15 jours de suspension feront l'objet d'une retenue sur les droits à congés qu'il avait en reliquat au titre de l'année 2017 », a-t-il ajouté.Patrick Strzoda s'appuie pour cela sur le décret du 17 janvier 1986. « L'agent contractuel suspendu conserve sa rémunération, ainsi que les prestations familiales obligatoires », peut-on ainsi lire sur le site de la fonction publique. #DirectSénat Patrick Strzoda explique l'absence de retenue en mai: "Le décret de 86 précise que la suspension c'est avec le maintien du traitement" pic.twitter.com/jFEokootf1-- Public Sénat (@publicsenat) 25 juillet 2018Licenciement et mise en examenAutrement dit, Alexandre Benalla devrait bien perdre une partie de ce qu'il aurait théoriquement dû gagner sur l'année entière. Mais ce n'est pas une « suspension de salaire » proprement dit et telle que l'avait indiqué Bruno Roger-Petit.Pour rappel, pour sa mission, qui consistait notamment à coordonner les services ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    26 juillet09:34

    Suite...et on voit très bien que nos politicards mafieux de tous bords, ceux qui nous ruinent depuis plus de quarante ans, sont tjrs à la manœuvre, en transformant un fait somme toute assez divers (mais sanctionnable) en problème d'Etat lié à la Présidence...Ces pourfendeurs d'opérette ont sans doute oublié tous les effets possible d'un boomerang et il est souhaitable qu'ils l'apprennent à leurs dépends...

    Signaler un abus

  • mlaure13
    25 juillet18:00

    Ah la vindicte populaire...Sans vouloir cautionner en aucune manière, les débordements occasionnés par le sieur Benalla, il faut quand même rendre à César ce qui lui appartient...et on peut comprendre (sans cautionner) que ce jeune homme de 26 ans avec de lourdes responsabilités, ait pu « péter les plombs »à un moment donné...trop de pression, défoulement passager voir un peu de manipulation et instrumentalisation pourquoi pas...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer