Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Belgique-Laachraoui, un élève sans histoire devenu djihadiste

Reuters24/03/2016 à 18:33
    * Le kamikaze a fréquenté un établissement catholique 
    * Il a rejoint ensuite la Syrie 
    * Son nom apparaît dans l'enquête sur le 13 novembre 
 
    par Ingrid Melander 
    BRUXELLES, 24 mars (Reuters) - Le parcours de Najim 
Laachraoui a commencé à Bruxelles, où le futur djihadiste a 
suivi une scolarité sans accroc dans un établissement 
catholique, avant de bifurquer vers la Syrie et de s'achever 
mardi à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. 
    Selon les médias belges citant des sources au sein des 
services de sécurité, ce jeune Belge de 24 ans est l'un des 
trois kamikazes qui se sont fait exploser mardi à Bruxelles, 
faisant au moins 31 morts et plusieurs centaines de blessés. 
    Les indices recueillis par les enquêteurs permettent 
d'établir un lien entre la préparation des attaques du 13 
novembre à Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et celles de 
mardi, ainsi que ce suspect récemment sorti de l'adolescence. 
    "Najim Laachraoui était un très bon élève", témoigne 
aujourd'hui Veronica Pellegrini, directrice de l'Institut de la 
Sainte-Famille d'Helmet, au coeur de Schaerbeek, dans 
l'agglomération bruxelloise. 
    "Il a eu un parcours tout a fait classique", ajoute-t-elle 
lors d'un entretien par téléphone accordé à Reuters. 
    Il n'est pas rare de voir de jeunes Belges issus de familles 
musulmanes fréquenter des établissements catholiques, qui ont 
parfois la réputation d'offrir un enseignement plus strict et 
plus élitiste que dans le public. 
    Selon la directrice, il a suivi une filière générale, sans 
jamais redoubler, jusqu'à l'obtention de son diplôme, en 2009, à 
l'âge de 18 ans. "On n'a plus eu de nouvelles depuis." 
    En février 2013, il quitte Bruxelles pour la Syrie où, 
d'après la presse belge, il reçoit une formation qui a pu lui 
permettre de jouer le rôle d'artificier des commandos du 13 
novembre dernier à Paris puis du 22 mars à Bruxelles. 
    On ne sait pas comment il est rentré en Europe - peut-être 
dans le flot des réfugiés. 
     
    SON ADN SUR DES EXPLOSIFS  
    On retrouve sa trace le 9 septembre 2015: il est alors 
contrôlé à la frontière austro-hongroise sous la fausse identité 
de Soufiane Kayal à bord d'un véhicule en compagnie de Salah 
Abdeslam et d'un autre homme voyageant sous un nom d'emprunt, 
Samir Bouzid -- il s'agit en réalité de Mohamed Belkaïd, abattu 
la semaine dernière lors d'une perquisition à Forest. 
    Selon le parquet fédéral belge, les enquêteurs ont retrouvé 
son ADN dans plusieurs logements utilisés par certains auteurs 
des tueries en novembre en France, à Auvelais et Schaerbeek, et 
sur des explosifs qui ont alors servi aux assaillants. 
    La maison d'Auvelais, perquisitionnée le 26 novembre 
dernier, a par ailleurs été louée sous l'identité de Soufiane 
Kayal, la couverture de Najim Laachraoui. 
    Il réapparaît mardi sur des images de vidéosurveillance de 
Bruxelles-Zaventem, peu avant les deux explosions qui ont 
détruit le hall de l'aéroport, selon les conclusions du parquet 
cité par les médias belges. 
    On le voit vêtu d'un haut sombre et d'un pantalon clair, la 
main gauche gantée, pousser un chariot sur lequel est posé un 
bagage. 
    L'école où il a fait une partie de sa scolarité a fait de 
cette phrase de la Bible son credo: "Nous, nous savons que nous 
sommes passés de la mort à la vie, puisque nous aimons nos 
frères. N'aimons pas en paroles et de langue, mais en acte et 
dans la vérité." 
 
 (Simon Carraud pour le service français, édité par Sophie 
Louet) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.