1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bay pousse le FN à s'"interroger" sur son organisation

Reuters12/06/2017 à 11:12

BAY POUSSE LE FN À S'"INTERROGER" SUR SON ORGANISATION

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, appelle son parti à "s'interroger" sur son programme et son organisation après la déconvenue de dimanche au premier tour des législatives.

Dans Le Parisien de lundi, ce cadre historique de la formation d'extrême droite prend pour cible - sans le nommer - Florian Philippot, à qui une partie de l'état-major reproche d'avoir semé la confusion en créant une association en pleine campagne des législatives.

"J'ai été le premier à regretter que certains aient fait entendre des voix discordantes au sein du parti au lieu de se concentrer sur la campagne", déclare Nicolas Bay, lui-même éliminé dans sa circonscription de Seine-Maritime.

Il exhorte donc le FN à tirer les leçons du scrutin, marqué par une stagnation en pourcentages par rapport à 2012 (13,20% contre 13,60% il y a cinq ans) et même un reflux en nombre de voix (un peu moins de 3 millions contre 3,5 millions).

"Les prochains mois pourront être consacrés à élaborer une stratégie pour être plus rassembleurs, à s'interroger sur notre programme et sur notre organisation", dit le secrétaire général, également directeur de la campagne des législatives.

"L'euro fait effectivement partie des sujets très dissuasifs pour une partie de notre électorat", diagnostique Nicolas Bay.

La déception née de la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle, le mois dernier, avait déjà mis en lumière le clivage entre les chapelles, qui se divisent notamment sur le cas Florian Philippot et sur l'opportunité de conserver la sortie de la monnaie unique dans le programme économique.

La formation aura l'occasion de clarifier ses positions à l'occasion d'un bureau politique, qui doit se tenir peu après le second tour des législatives, puis d'un congrès attendu à la fin 2017 ou au début 2018.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.joly1
    12 juin17:20

    Ainsi le prétendu et autoproclamé 1er parti de France est en réalité le 5e et dernier, derrière LREM et Modem LR et Co, PS et Co, FI et PCF, avec 6,43 % des inscrits. C'est un très bon résultat et une très bonne nouvelle.

    Signaler un abus

  • safr29
    12 juin12:44

    réponse mlaure13 https://www.bastamag.net/Ce-que-fait-reellement-l-extreme-droite-quand-elle-arrive-au-pouvoir-en-Europe

    Signaler un abus

  • pallach
    12 juin12:35

    Au moins l'élection de Macron force les partis à afficher un programme économique crédible. De ce fait, les bouf.fons disparaissent : normal !

    Signaler un abus

  • mlaure13
    12 juin12:17

    L’écœurement est tel, que pour nous débarrasser du cancer UMP/S, nous n’avons pas eu d’autre choix que celui de E Macron ou M Le Pen, et c’est E Macron qui a remporté la mise en surfant sur le tsunami de mécontents…mais il est obligé de se compromettre avec cet UMP/S mortifère…donc, pour les législatives, la seule opposition valable qui reste au 2è tour n’est autre que M LP ou JL M sans état d’âme, n’en déplaise à leurs détracteurs

    Signaler un abus

  • jrc12
    12 juin12:11

    oups...lui avait été...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.