Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Banques-Téhéran recherche l'appui de l'UE face à Washington

Reuters16/04/2016 à 18:14
 (Actualisé avec précisions, contexte, nouvelles citations) 
    DUBAÏ/BRUXELLES, 16 avril (Reuters) - L'Iran, qui recherche 
l'appui des Européens pour obtenir des concessions de la part 
des Etats-Unis dans le secteur bancaire, a demandé samedi à 
l'Union européenne de faire pression sur Washington pour lui 
permettre de rejoindre le système financier mondial. 
    Federica Mogherini, Haute représentante de l'Union 
européenne pour les Affaires étrangères, a conduit samedi une 
délégation comprenant sept commissaires européens -- la plus 
importante délégation de l'UE à Téhéran en plus de dix ans. 
    A l'occasion de cette visite, le chef de la diplomatie 
iranienne, Mohammad Javad Zarif, s'est félicité du soutien de 
l'UE en faveur des efforts de Téhéran pour adhérer à 
l'Organisation mondiale du commerce (OMC).  
    Pour Federica Mogherini, l'Europe a intérêt à faire en sorte 
que les banques européennes puissent réaliser sans crainte des 
transactions en Iran. 
    "Il est dans l'intérêt des Européens et dans l'intérêt des 
Iraniens de faire en sorte que les banques s'engagent en Iran et 
n'aient pas de craintes à venir dans ce pays, et de faciliter et 
de soutenir ce nouvel engagement économique", a-t-elle déclaré 
lors d'une conférence de presse au côté de Mohammad Javad Zarif, 
à Téhéran. 
    Dans la foulée de l'accord sur le nucléaire iranien, la 
communauté internationale, en tête de laquelle les Etats-Unis et 
l'UE, a levé en janvier dernier la majeure partie des sanctions 
pesant sur la République islamique. 
    Pour autant, certaines sanctions américaines sont toujours 
en place et les banques américaines n'ont toujours pas le droit 
de faire des affaires avec l'Iran, que ce soit directement ou 
indirectement, car Washington accuse toujours Téhéran de soutien 
au terrorisme et d'atteintes aux droits de l'homme. 
     
    ÉQUIPE DE LIAISON EUROPÉNNE A TÉHÉRAN 
    Certaines banques européennes comme BNP Paribas ou 
Commerzbank, qui se sont déjà vu infliger d'énormes amendes pour 
atteinte au régime des sanctions, craignent de tomber sous le 
coup d'autres sanctions imposées par Washington et qui sont 
toujours en vigueur. 
    Or la Maison blanche a déclaré vendredi que l'accord sur le 
nucléaire ne permettait pas à Téhéran d'accéder au système 
financier international. 
    "L'Iran et l'UE vont faire pression sur les Etats-Unis pour 
faciliter la coopération des banques non américaines avec 
l'Iran", a déclaré Zarif lors de sa conférence de presse avec 
Federica Mogherini. 
    "Il est essentiel que l'autre partie, notamment les 
Etats-Unis, respecte pleinement ses engagements, non pas sur le 
papier mais dans la pratique, et lève les obstacles, notamment 
dans le secteur bancaire", a ajouté le ministre des Affaires 
étrangères. 
    La délégation de l'UE a conclu des accords de coopération 
avec les Iraniens sur divers sujets allant du secteur bancaire à 
l'énergie et aux transports. 
    D'autre part, dans l'optique de la réouverture d'une mission 
diplomatique à part entière de l'UE en Iran, une équipe de 
liaison européenne sera envoyée à Téhéran, ont déclaré Mogherini 
et Zarif. 
    "La journée d'aujourd'hui marque un nouveau départ en Iran 
et pour ce qui est des relations avec l'UE. Nous espérons que la 
coopération entre la nation iranienne et l'Union européenne 
débouchera sur des intérêts partagés et sur un développement 
général", a dit le ministre iranien, cité par l'agence de presse 
officielle iranienne Irna. 
 
 (Bozorgmehr Sharafedin et Julia Fioretti; Eric Faye pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.