1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ban Ki-moon dénonce en Israël un conflit qui a trop duré

Reuters20/10/2015 à 20:58

(Actualisé avec déclarations Netanyahu, §9 rencontre avec roi de Jordanie §4, visite Kerry §5) par Ori Lewis JERUSALEM, 20 octobre (Reuters) - Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a dénoncé mardi à son arrivée en Israël un "conflit qui dure depuis trop longtemps" entre Palestiniens et Israéliens qu'il a appelés à s'éloigner de "l'abîme dangereux" vers lequel les entraînent les actuelles violences. S'exprimant juste après son arrivée, le secrétaire général a estimé que les heurts meurtriers qui se déroulent depuis plus de deux semaines, principalement à Jérusalem et en Cisjordanie occupée, empêchent de parvenir à une solution à deux Etats voulue par les Palestiniens et à une sécurité renforcée réclamée par Israël. "Ce conflit dure depuis trop longtemps", a déclaré Ban Ki-moon. "Nous devons, pour l'avenir de nos enfants, nous éloigner de cet abîme dangereux, préserver la solution à deux Etats et ramener les peuples sur la voie conduisant à la paix", a-t-il ajouté. Ban, dont le voyage a été annoncé seulement quelques heures avant son arrivée, a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem. Il aura une entrevue avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas mercredi à Ramallah et sera reçu par le roi Abdallah de Jordanie, jeudi. De son côté, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévu de se rendre en Europe et au Proche-Orient de mercredi à dimanche pour évoquer la crise dans l'est de l'Ukraine et les violences entre Israël et les Palestiniens, a annoncé le département d'Etat. John Kerry devrait avoir des entretiens avec Netanyahu, soit au Proche-Orient, soit en Allemagne où le chef du gouvernement israélien sera en visite mercredi et jeudi. Pour le chef de la diplomatie américaine qui doit rencontrer Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie cette semaine, le gouvernement israélien doit clarifier sa position concernant la situation sur l'Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l'islam situé à Jérusalem-Est. FRUSTRATIONS PALESTINIENNES Les violences, qui se déroulent actuellement en Israël avec une série d'agressions ou tentatives d'agressions à l'arme blanche à Jérusalem et en Cisjordanie, sont motivées par l'exaspération des Palestiniens. Ces derniers accusent les juifs de ne pas respecter ce lieu saint sur lequel la pratique prévoit qu'ils n'ont pas le droit de prier. L'endroit est également revendiqué par les juifs comme un lieu saint qu'ils appellent Mont du Temple, lieu où furent érigés deux temples antiques aujourd'hui détruits. "Le président Abbas a rejoint l'EI (Etat islamique) et le Hamas en affirmant que les Israéliens menaçaient la mosquée Al Aqsa. Cela, M. le secrétaire, est un mensonge absolu", a déclaré Netanyahu au début de sa rencontre avec Ban. "Israël protège énergiquement les lieux saints de toutes les croyances. Nous maintenons le statu quo", a-t-il ajouté. Suivant un compromis, l'Esplanade des mosquées est administrée par une autorité religieuse musulmane. Les juifs sont autorisés à visiter le lieu mais pas à y prier. Selon Mahmoud Abbas, les Palestiniens expriment également leur colère face à la suspension des négociations de paix interrompues en avril 2014, un échec qui réduit leurs espoirs de parvenir à obtenir un Etat. "Notre jeunesse est sous pression et désespérée par l'échec du gouvernement israélien et par l'absence d'avenir politique qui offrirait l'espoir d'une paix juste et équitable permettant à notre peuple d'être indépendant à côté d'Israël", a déclaré Mahmoud Abbas à Ramallah. (Pierre Sérisier pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.