1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ban Ki-moon à Bagdad : Réconciliez-vous pour battre l'EI
Reuters26/03/2016 à 14:59

    BAGDAD, 26 mars (Reuters) - Le secrétaire général des 
Nations unies, Ban Ki-moon, a demandé samedi au gouvernement 
irakien d'intensifier ses efforts pour favoriser la 
réconciliation entre les communautés chiite et sunnite, afin de 
pouvoir mieux combattre les djihadistes de l'Etat islamique 
(EI). 
    "La réconciliation nationale est une composante importante 
de la stratégie pour battre Daech (l'Etat islamique), qui a 
exploité sans merci les divisions et pris pour cibles les 
personnes marginales et privées de leurs droits", a-t-il dit 
lors d'une conférence de presse à Bagdad, au côté du Premier 
ministre Haïdar al Abadi. 
    Il faisait allusion à la minorité sunnite d'Irak, qui se dit 
marginalisée depuis que les chiites dominent l'Etat, 
contrairement à la période de Saddam Hussein où, jusqu'à 
l'invasion américaine de 2003, les sunnites étaient aux 
commandes. 
    Le président de la Banque mondiale, Jim Young Kim, et le 
président de la Banque islamique de développement, Ahmad Mohamed 
Ali, étaient au côté de Ban Ki-moon lors de sa visite à Bagdad 
et devaient l'accompagner également à Erbil, au Kurdistan 
autonome irakien, dans le courant de la journée. 
    Outre le Premier ministre, ils ont rencontré le chef de la 
diplomatie irakienne, Ibrahim al Djaafari, et ont pris la parole 
ensuite devant le parlement irakien.  
 
 (Saif Hameed; Eric Faye pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer