1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ballon d'or : la victoire de Modric passée au scanner
Le Parisien04/12/2018 à 21:58

Ballon d'or : la victoire de Modric passée au scanner

Coupons court à toute thèse complotiste. Luka Modric n'a pas volé son trophée. Le Croate finaliste de la dernière Coupe du monde et vainqueur de la Ligue des champions a remporté le Ballon d'or haut la main, lundi soir, et l'analyse des statistiques du vote est là pour le prouver. Le système de vote est similaire à celui de L'Eurovision. Les 180 jurés qui représentent chacun un pays désignent un top 5 de joueurs et leur attribuent chacun 6, 4, 3, 2 et 1 point, du premier au cinquième.Au-delà de son nombre de points total, 753, qui le place à 277 unités devant le deuxième, le Portugais Cristiano Ronaldo, la très large avance de Modric ne laisse pas la place au doute. Griezmann finit sur le podium comme en 2016, avec 414 points.La prédominance de la Ligue des championsCe vote confirme une tendance : la Coupe du monde n'est plus l'alpha et l'omega de l'attribution du Ballon d'or. En 2010 et 2014 déjà, la récompense avait échappé à un champion du monde. Cela montre que la Ligue des champions et son feuilleton « mondialisé » sont devenus plus brillants aux yeux des votants que le trophée de la Coupe du monde. Et ce n'est pas un hasard si on trouve 9 joueurs du Real parmi les 30 premiers du classement 2018 et seulement 6 champions du monde...Les stars des Bleus se sont cannibaliséesLe Ballon d'or est avant tout un trophée individuel. Il se donne au meilleur joueur et pas à la meilleure équipe. La France, qui a ainsi cumulé 921 points au total (contre 905 pour le Real), aurait pu avoir le trophée de l'Equipe d'Or s'il existait ! Il est donc arrivé aux Bleus ce qui est arrivé aux Allemands en 2014, et aux Espagnols en 2010 : leur performance d'équipe n'a pas révélé de personnalité individuelle assez forte pour emporter un suffrage aussi « direct » que le Ballon d'or. En d'autres mots, les stars des Bleus se sont un peu cannibalisées, comme Iniesta et Xavi en 2010. Modric a donc profité de sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer