1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Baisse du nombre de migrants morts en Méditerrannée-OIM
Reuters24/05/2016 à 15:03

    GENEVE, 24 mai (Reuters) - Le nombre de migrants morts en 
mer en tentant de traverser la Méditerranée et en baisse, signe 
d'une meilleure gestion des flux migratoires et des opérations 
de secours, a annoncé mardi l'Organisation internationale pour 
les migrations (OIM). 
    Depuis le début de l'année et jusqu'au 21 mai, 1.370 
migrants et réfugiés ont péri en mer, soit près de 25% de moins 
que lors de la même période de 2015, a indiqué Joel Millman, un 
porte-parole de l'OIM. On estime que 191.134 personnes sont 
parvenues à atteindre l'Italie, la Grèce, Chypre ou l'Espagne 
par bateau. 
    Sur le seul mois de mai (jusqu'au 21), 13 personnes sont 
mortes, contre 95 en mai 2015 et 330 en mai 2014. 
    Sur l'ensemble de 2015, on estime à 3.770 le nombre de 
personnes qui ont péri en mer, pour la plupart par noyade après 
le naufrage des embarcations sur lesquelles elles voyageaient, 
souvent très fragiles et surchargées. 
    Ces dernières 24 heures, quelque 2.725 migrants partis des 
côtes libyennes ont été sauvés par divers navires, a rappelé le 
porte-parole.   
    L'OIM a également pu savoir que les garde-côtes libyens ont 
refoulé 850 migrants. 
    L'organisation a davantage de contacts avec la Libye depuis 
la formation, le mois dernier, d'un gouvernement d'unité 
nationale soutenu par les Nations unies. L'OIM organise des vols 
charter pour rapatrier les migrants d'Afrique sub-saharienne qui 
acceptent de recevoir une indemnité de réintégration. 
    "Ces faits sont également très importants. Ils indiquent 
qu'il est possible, et je veux souligner qu'il est possible, que 
la période de forte mortalité qui durait depuis 2013 pourrait 
être parvenue à son terme", a déclaré Joel Millman. "Peut-être 
verrons-nous un été plus sûr que ce que nous anticipions il y a 
encore quelques semaines." 
 
 (Stephanie Nebehay; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer