Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bachir quitte l'Afrique du Sud malgré ses mandats d'arrêt

Reuters15/06/2015 à 18:31

(Réaction du tribunal, opposition) KHARTOUM/PRETORIA, 15 juin (Reuters) - Le président soudanais Omar al Bachir a quitté lundi l'Afrique du Sud en ignorant une décision de la Haute Cour de Pretoria ordonnant son arrestation à la demande de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre au Darfour. Le chef de l'Etat soudanais a regagné Khartoum vers 18h30 (15h30 GMT), a constaté un journaliste de Reuters. Un juge sud-africain lui avait interdit la veille de quitter le pays, où il participait à un sommet de l'Union africaine, en attendant l'examen de la demande d'arrestation de la Cour pénale internationale (CPI), qui l'a inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide au Darfour, où les violences ont fait plus de 300.000 morts depuis 2003. Saisie par un groupe de défense des droits de l'homme sud-africain, le Southern African Litigation Centre, la Haute cour de Pretoria a ordonné par la suite l'arrestation du président soudanais et s'est inquiétée de voir qu'une décision de justice avait été ignorée par les autorités. Le juge de la Haute Cour Dunstan Mlambo a estimé que le gouvernement avait enfreint la Constitution en laissant repartir Omar al Bachir, visé par des mandats d'arrêt émis en 2009 et 2010 par la CPI. Quant aux adversaires du président Jacob Zuma, ils ont dénoncé l'attitude du chef de l'Etat qui a choisi selon eux d'ignorer la propre justice de son pays. "Notre réputation internationale est en lambeaux", a déclaré un haut responsable de l'Alliance démocratique d'opposition, John Steenhuisen. Ni la présidence ni le ministère de la Justice n'ont pas souhaité faire de commentaires. L'Afrique du Sud est signataire des accords fondateurs de la CPI, elle est donc tenue d'appliquer les mandats d'arrêt, mais le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, a accusé le tribunal de La Haye de s'acharner de façon sélective contre certains pays d'Afrique et d'Europe de l'Est. ID:nL5N0Z00DU L'ANC a estimé dans un communiqué que "la CPI ne répond(ait) plus aux objectifs qui avaient motivé sa création". James Stewart, procureur adjoint de la CPI, s'est dit déçu que Bachir ait pu repartir d'Afrique du Sud sans être inquiété mais il a dit ne pas y voir un coup porté contre le tribunal international, qui joue "sur le long terme". "Ce qui s'est passé ces deux derniers jours, et en particulier aujourd'hui, démontre qu'un mandat d'arrêt de la CPI signifie quelque chose, ce qu'a clairement exprimé le tribunal sud-africain." Le jugement de la Haute Cour de Pretoria signifie qu'Omar al Bachir ne pourra désormais plus se rendre en Afrique du Sud. (Dinky Mkhize, avec Peroshni Govender à Johannesburg, Khalid Abdelaziz à Khartoum, Anthony Deutsch à Amsterdam; Henri-Pierre André, Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.